En 2019 : la Conférence nationale du handicap en régions

Résumé : La Conférence nationale du handicap est annoncée courant 2019. Le gouvernement opte pour un format décentralisé avec des ministres qui iront sur le terrain à la rencontre des citoyens. Elle sera clôturée par Emmanuel Macron en juin.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

La dernière en date a eu lieu le 19 mai 2016, accueillie à l'Elysée par François Hollande (article en lien ci-dessous). Instaurée par la loi handicap de 2005, la Conférence nationale du handicap doit être organisée tous les trois ans qui réunit l'ensemble des acteurs impliqués. Elle a pour objectif, à l'issue de ses travaux, de déposer sur le bureau des assemblées parlementaires, après avoir recueilli l'avis du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), un rapport sur la mise en œuvre de la politique nationale en faveur des personnes handicapées.

Place aux régions

Pour cette 5ème CNH de l'histoire et première du quinquennat Macron, prévue en 2019, le gouvernement a choisi un format moins centralisé. Partant du principe qu'elle s'adresse « à tous les citoyens », elle ne « sera plus un seul et unique événement ». « La grande CNH, c'est à la fois des ministres qui se déplacent à la rencontre de pratiques exemplaires et pour débattre avec les citoyens dans toute la France. C'est également la mobilisation de tous les acteurs pour faire connaître leurs initiatives en faveur d'une société inclusive », explique Matignon dans le dossier dévoilé le 25 octobre 2018 à l'occasion du Comité interministériel du handicap qui réunit autour du Premier ministre tous les ministres concernés par ce sujet (articles en lien ci-dessous) ; l'autre temps fort de la politique handicap en France.

5 chantiers nationaux

Un comité de pilotage sera mis en place afin de labelliser les pratiques et événements remarquables qui lui seront transmis. Il promet également d'ouvrir cinq chantiers nationaux « très attendus » par les personnes en situation de handicap.

1. Mettre en œuvre une meilleure compensation du handicap par une prestation de compensation du handicap rénovée afin de mieux prendre en compte les besoins des personnes.

2. Mieux prendre en charge les besoins de compensation des enfants en revisitant les dispositifs actuels.

3. Trouver des alternatives au départ non souhaité de nos concitoyens en Belgique.

4. Interroger le statut et la gouvernance des Maisons départementales des personnes handicapés pour un pilotage plus efficient de la réponse aux personnes.

5. Assurer une pleine représentation des personnes en situation de handicap dans la construction des politiques publiques.

Clôturée par Emmanuel Macron en juin 2019

Les quatre premiers chantiers seront confiés à des groupes de travail nationaux qui associeront tous les acteurs concernés. Le cinquième sera confié à un parlementaire et une personne en situation de handicap. Cette grande Conférence nationale du handicap « aux multiples facettes » sera clôturée par le Président de la République en juin 2019. Il s'agira alors de faire le bilan de « cette énergie citoyenne et d'envisager les propositions formulées par les groupes de travail dans un rapport rendu au Parlement, suivi d'un débat de la représentation nationale ».

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-10-2018 par Odile MAURIN :
la farce continue : attention quand le gouvernement dit qu'il va améliorer la compensation du handicap parce que s'il fait comme avec ELAN le soi-disant progrès clamée par notre ministre va devenir un vrai nouveau recul : quant à la pleine représentatio ndes personnes handicapées elel n'arrivera pas tant que les associations gestionnaires en plein conflit dintérêt continueront à parler pour nous

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr