Dys : grande cause régionale en Auvergne-Rhône-Alpes en 2017

Résumé : Les "dys", grande cause régionale en Auvergne-Rhône-Alpes. C'est l'annonce de son président pour 2017. Une mobilisation en faveur de ces troubles des apprentissages qui, faute de prise en charge adaptée, laissent sur le carreau de nombreux élèves.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Après emploi et handicap grande cause régionale en 2016 en Ile-de-France (article en lien ci-dessous), voici les dys grande cause de la région Auvergne-Rhône-Alpes en 2017. C'est l'annonce faite par son président Laurent Wauquiez (LR) à l'issue de la semaine mondiale consacrée à ces troubles des apprentissages qui a lieu chaque année autour du 10 octobre (la dixième en 2016).

770 000 personnes dans la région

Une journée dédiée, au sein de l'hôtel de région, à Lyon, a accueilli plus de 2 500 personnes, bénévoles, professionnels et familles. Selon la région, « parmi les handicaps et difficultés rencontrés par les Auvergnats et les Rhône-Alpins, les troubles dys nécessitent un engagement particulier ». Près de 770 000 personnes seraient concernées. « C'est en Auvergne-Rhône-Alpes que sera élaboré, avec l'ensemble des acteurs engagés dans la cause des dys, le grand livre blanc destiné aux candidats à la présidence de la République. Les très nombreuses initiatives qui existent dans notre région grâce à l'action des bénévoles nous incitent à être le porte-voix de cette cause à l'échelle nationale », a déclaré Laurent Wauquiez.

Les dys, dans quel état ?

Dyslexie, dysphasie, dyspraxie… Les troubles de l'apprentissage de la lecture, de l'orthographe ou encore des activités numériques sont mieux connus aujourd'hui mais leur détection, le plus souvent à l'école, est inégale. Même si l'enfant a été « repéré », la prise en charge est souvent tardive en raison du manque de médecins scolaires et surtout de pôles de santé dédiés, qui regroupent les spécialistes appelés à intervenir en cas de troubles sévères ou complexes : médecin, orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien…Dans une communication de septembre 2015, l'Académie nationale de médecine évaluait la fréquence des troubles dys à environ 8% des enfants d'âge scolaire. Il est capital de mettre en œuvre des « solutions de remédiation » le plus rapidement possible, pour que l'enfant ne décroche pas scolairement. 

Pionnière dans le vivre ensemble ?

Laurent Wauquiez déclare vouloir faire de l'Auvergne-Rhône-Alpes « une Région pionnière, leader, exemplaire et un modèle du vivre ensemble et d'inclusion ». La région va également organiser, à la demande de sa conseillère déléguée au handicap, des rencontres EXTRA ordinaires qui permettront de faciliter l'émergence et la réalisation de projets innovants au service du projet de vie des personnes en situation de handicap. « Notre volonté est de prendre en considération les questions du handicap dans nos politiques de formation, d'apprentissage mais également sur le plan du tourisme, de la culture, du sport, des déplacements…, explique Sandrine Chaix. Nous allons créer, au sein de l'administration régionale, un pôle handicap. Il sera composé d'une équipe dédiée qui travaillera en lien avec des référents handicaps volontaires dans chacun des services de la Région ».

© fcerez/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-10-2016 par EULRY :
"Il est capital de mettre en œuvre des « solutions de remédiation » le plus rapidement possible, pour que l'enfant ne décroche pas scolairement. " Si vous souhaitez un cas concret, je suis à votre entière disposition. Merci d'avance

Le 01-06-2017 par PACHANOU42 :
je trouve cette initiative AUVERGNERHONEALPES très interessante. Je souhaiterai être informée car mon fils dyslexique en a beaucoup"bavé" tout le long de sa scolarité

Le 02-06-2017 par REVY :
Initiative intéressante. Co-fondateur de l'APEDYS et concepteur de igerip.fr qui a permis de rééduquer plus d'un million de DYS , il est simplement dommage de ne pas nous avoir invités. D'autant que la société GERIP est Lyonnaise ! Cordialement. P.REVY

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr