Enfants handicapés sur M6 : ces centres qui les maltraitent

Résumé : Zone Interdite (M6) diffusera le dimanche 19 janvier 2014, à 20h50, un documentaire sur l'accompagnement des personnes handicapées mentales en France et la maltraitance dont elles sont parfois victimes. 90 minutes pour briser la loi du silence...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Depuis quelques semaines, un Institut médico éducatif (IME) accueillant des enfants handicapés défraye la chronique : des membres du personnel dénoncent de nombreux actes de maltraitance envers les enfants (lien vers article complet ci-dessous : « Maltraitances ? Carlotti place l'établissement sous tutelle »). Les caméras de Zone Interdite, l'émission de M6, ont pu pénétrer dans cette institution et filmer la maltraitance subie par les enfants. Des images chocs où l'on peut les voir attachés, enfermés dans des cages de verre, lavés en groupe, garçons et filles mélangés sans aucune intimité. Il est diffusé le dimanche 19 janvier 2014, à 20h50.

700 000 handicapés mentaux en France

Dans notre pays, près de 700 000 personnes sont porteuses d'un handicap mental. Autisme, trisomie 21, maladies génétiques... Chaque année, il naît entre 6 000 et 8 500 enfants qui ne pourront jamais, pour la plupart, vivre de façon totalement autonomes. La France manque cruellement de structures adaptées. Une pénurie qui ne laisse souvent d'autre choix aux parents que de placer leurs enfants très loin du domicile familial, voire à l'étranger, exil forcé vers, principalement, la Belgique. Les parents ignorent bien souvent comment leurs enfants sont pris en charge. Un mystère qui laisse la porte ouverte à tous les abus : violences psychologiques, physiques ou même sexuelles. Des milliers d'enfants handicapés seraient ainsi victimes chaque année de maltraitance.

90 minutes pour briser le silence

Pendant plus d'un an, les caméras de Zone Interdite ont enquêté sur la prise en charge de ces enfants pas comme les autres. Une enquête sidérante ! Maltraitance médicamenteuse dans certaines cliniques psychiatriques privées : des autistes y sont attachés et bourrés de neuroleptiques sans aucun accompagnement. Violences physiques et humiliations. Ses journalistes ont suivi le procès d'éducateurs violents confondus par des vidéos accablantes... Brisant la loi du silence, ce film de 90 minutes, réalisé par Nicolas Bourgoin, met en lumière le quotidien d'enfants jusque-là ignorés.

« L'électrochoc dont la France a besoin »

Dans un communiqué, l'UNAPEI (association des personnes handicapées mentales) se félicite de cette diffusion : « Le combat des parents d'enfants handicapés mentaux va enfin trouver l'écho qu'il mérite ! Sera-t-il l'électrochoc dont la France a besoin pour mettre fin aux drames que vivent les personnes handicapées mentales et leur famille ? ». « Les actes de maltraitance sont intolérables, mais heureusement loin d'être majoritaires en France, poursuit Christel Prado, sa présidente. C'est toute la raison de mon engagement associatif : être au cœur du système pour pouvoir agir et défendre nos enfants contre toute atteinte à leur dignité. »

Un doc sur France 5 également le 21 janvier

A noter qu'un autre documentaire de la journaliste Eglantine Eméyé, maman d'un enfant autiste, « Mon fils, un si long combat », sera diffusé le mardi 21 janvier 2014 à 20h35 dans le « Monde en face » sur France 5 (lien vers article complet ci-dessous : « Mon fils, un si long combat » : France 5 face au handicap). L'Unapei espère que ces documentaires inciteront les dirigeants français à prendre les mesures urgentes qui s'imposent, comme ce fut le cas fin novembre 2013 lorsque Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées, prit la décision de placer le centre incriminé dans le reportage de M6, situé à Moussaron (Gers), sous tutelle de l'Etat (article en lien ci-dessous).

 

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-01-2014 par BP38000 :
Ce reportage se base sur au moins une affaire mal jugée car le procureur et le juge ont eu plusieurs faux témoignages. L'espion a habilement manipulé la cour avec des images de professionnels qui dérapent et des écrits obtenus par faux témoignages. Il a obtenu presque tout ce qu'il voulait. La personnalité de cet homme n'a pas été analysée par la cour et des témoins importants ont été écartés de la procédure car ils n'allaient pas dans le sens des faux témoignages. Un seul conseil : méfiez vous de ce reportage dont une partie est fausse (des mensonges ont déjà été dit dans les spots de présentation de l'émission)

Le 19-01-2014 par BP38000 :
Mise en garde préalable : Ce reportage s'appuie sur au moins une affaire qui a été mal jugée, dans un contexte de délation, de cabale et de faux témoignage. S'appuyant sur des images d'éducateurs qui pètent un plomb, le caméraman chaché, veut se faire passer pour un zorro, mais il n'exprime pas dans ce reportage, sa vraie personnalité ni le fond de sa pensée. Il semble donc très important de prévenir le maximum de monde sur les réserves à émettre sur cette émission...

Le 19-01-2014 par handicap.35 :
je suis moi meme reconnu handicapé moi même,je peux certifié sur l ' honneur que certains établissements
devrait être fermés pour mauvais traitements pour avoir vu certaines choses dans les hopitaux

Le 20-01-2014 par rabot :
reportage totalement truqué sur la maison d'enfants du gers.Tout est sorti du contexte.La totalité de l'equipe fait un travail admirable.Les demolisseurs qui sont derriere sont toujours les memes et avaient ete punis par la justice française en 1999.Credibiliser le floutage'les cameras cachees et la lacheté est indigne de journalistes d'opinion;c'est de la manipulation.Notre societé baigne dans la haine.pas sur que ce genre d'information donne de l'optimisme a tous ces parents deja frappés par le malheur.

Le 20-01-2014 par W.Salens :
Monsieur ou Madame BP38000, sur le blog de faireface, vs avez déjà déversé votre haine et vos accusations. Vous n'apportez aucune preuve et comme de bien entendu, vous restez caché sous pseudo. Tellement facile, mais détestable.

Le 20-01-2014 par bardouil :
En regardant le reportage j'ai pleure toute la soiree .J'ai ma fille polyhandicapee placee dans un institut et je ne voudrais pas voir de telles pratiques .Il faut continuer de suivre se genre d'etablissement c'est une honte merci a toute l'equipe de M6.

Le 20-01-2014 par APOCALYPSE :
Bonjour à toutes et à tous, dans un premier temps, avant de placer vos enfants dans un centre en Belgique, assurez vous que ce sois une ASBL,( Association Sans But Lucratif), de plus toutes les institutions ne sont pas ce que vous avez vu sur votre petit écran.



Le 20-01-2014 par Caroline :
Je pense que les personnes qui commentent ce reportage en disant que c'est truqué sont bien malvenues de continuer à nier les faits. Les claques, les cris, les insultes ne sont pas truquées!!C'est tellement facile d'hurler sur un enfant sans défense!! Pensez à vos enfants, mettez vous deux secondes à la place des parents et des enfants handicapés....Ca change le point de vue, non? Ce que j'ai vu dans ce reportage est INTOLERABLE, INADMISSIBLE, A VOMIR!! Et que la directrice et les AMP ne reconnaissent pas leur torts...PIRE que TOUT. Des lits trop petits, installés n'importe où, des WC inexistants, aucune intimité...Vous êtes HORS NORME, HORS LA LOI!!Et vous le savez!
Je suis tellement révoltée que je vais écrire au président et à la ministre de la santé. Manque de contrôle inadmissible!Enfants en danger, non assistance de personnes en danger....ECOEUREE!!

Le 20-01-2014 par Caroline :
ET heureusement que cet homme "espion" a eu le courage d'enregistrer vos agissements car la directrice ne "voyait" rien!!Merci Monsieur, vous êtes digne et courageux et vous avez bien fait. Merci au nom des parents qui n'avaient rien vu. parents, allez dans les centres de vos enfants et n'admettez pas l'inacceptable!!

Le 20-01-2014 par christelle10000 :
pouvez vous me donner le nom du centre en Belgique, d'ou provient le reportage? stp

Le 20-01-2014 par christelle10000 :
pouvez vous me donner le nom du centre en Belgique, d'ou provient le reportage? stp

Le 20-01-2014 par pipicacapopo :
Rabot:Comment ose t'on dire reportage totalement truqué, les images parlent et elle ne peuvent pas être truqué, ces enfants subissent bien de la maltraitance, enfin c'est une honte de renié la réalité. Et pendant se temps la il y en a qui se repose a Versailles, il n'ont pas attendu 20 ans. très choqué

Le 21-01-2014 par louis :
louis était un enfant autiste aujourd'hui en catatonie

Le 22-01-2014 par lLotti Lachat :
Honteux inimaginable il faut vraiment surveiller de très près on ne peut tolérer des choses pareilles idem pour les maison de retraits

Le 23-01-2014 par corinne :
depuis l'année 1996 je suis tutrice de mon frère adulte handicapé autiste ,j'ai regarder l'émission sur m6 et j'en ai pleurer,pour tout ces jeunes handicapés et ont paye ces gens qui soit disant sont PROFESSIONNEL quel honte,j'éspère que l'on ferment ces établissements,ou virer les incompétents

Le 01-02-2014 par lolo07 :
il ne faut pas mettre tous les centre de la Belgique dans le mémé panier puisque mon enfant lui mémé est a la limite de la frontiaire Belge il est a Bonsecours et la les enfants sont bien traitée et ne reçoivent pas de court et ne sont pas battue donc avant de parler il faut visiter tout les centre qui touche la Belgique.

Le 02-04-2014 par pouny :
sortie du contexte les prises en soins peuvent choquer des personnes non averties.Les soins en psy font travailler limaginaire de la population et cela on n'y peux rien, il faut travailler dans nos service et avoir une formation en soin pour comprendre le pourquoi de nos pratiques de soins

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr