Zahra, l'archère iranienne handisport qui défie les valides

Résumé : Porte-drapeau de la délégation olympique iranienne le 5 août 2016 à Rio, Zahra Nemati remettra également en jeu son titre de championne chez les paralympiques. Paraplégique, cette archère iranienne a surmonté tous les obstacles.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Elle s'appelle Zahra Nemati. L'archère vedette des Jeux olympiques... et paralympiques de Rio. En effet, à l'instar d'Oscar Pistorius en 2012 à Londres, cette sportive iranienne paraplégique sera engagée dans les deux compétitions. Et a même été désignée porte-drapeau de la délégation iranienne lors de la cérémonie d'ouverture des JO le 5 août 2016.

Un accident en 2004

Zahra Nemati était ceinture noire de taekwondo lorsqu'elle a été victime d'un accident de la route en 2004 qui l'a rendue paraplégique. Refusant de renoncer au sport, elle s'initie au tir à l'arc où elle excelle à nouveau. Six mois plus tard, elle participe aux championnats d'Iran aux côtés des archères valides et termine à la troisième place. Elle est alors invitée à rejoindre l'équipe nationale, accumulant, depuis, les médailles. Mais Zahra mène, en parallèle, sa carrière dans le handisport, battant même plusieurs records du monde. Elle poursuit sa moisson aux Jeux de Londres en 2012, faisant tomber un record paralympique, décrochant l'or en individuel et le bronze par équipe. La dernière archère à avoir participé aux deux éditions des Jeux la même année fut l'Italienne Paola Fantato à Atlanta en 1996.

Un modèle pour la société iranienne

Cette jeune femme de 31 ans est devenue un modèle pour la société iranienne. Sa détermination sans faille a contribué à briser bon nombre de préjugés sur les personnes handicapées, mais également sur les femmes, dans son pays. Faisant fi des obstacles, la championne entend prouver qu'on peut atteindre ses objectifs même avec des "imperfections" physiques ou la tête couverte d'un voile. Son parcours a également nourri l'embellie du tir à l'arc handisport en Iran. A ce titre, elle a été nommée ambassadrice des Nations Unies pour sa contribution à l'action des femmes dans le sport.

Mariée dans le village olympique

Pour saluer ce parcours exceptionnel, puisqu'elle est par ailleurs la première Iranienne à avoir remporté l'or olympique, Zahra Nemati a reçu, en 2013, le prix "Spirit of sport". Adoubée par le public, elle a également été élue meilleure athlète du mois du Comité international paralympique en novembre 2015. Le mari de Zahra, Rahâm Shahâbi-Pour, est lui aussi membre de l'équipe d'Iran de tir à l'arc handisport. Ils se sont mariés à Londres en 2012, au sein du village olympique.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr