Peintre non-voyant, John Bramblitt touche les couleurs

Résumé : Lorsque John Bramblitt perd la vue en 2001, il se réfugie dans la peinture. Son handicap l'oblige à développer une technique assez spéciale : percevoir les couleurs et les formes en les touchant, grâce à différentes textures.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« La couleur a plus de sens pour moi maintenant que je suis aveugle », confie John Bramblitt à Zoomin.TV. Ce Texan de 46 ans a perdu la vue en 2001 suite à de sévères troubles convulsifs, dus à une épilepsie et une maladie de Lyme diagnostiquée trop tard. Diplômé de l'université, il a vu son rêve de devenir professeur d'art partir en fumée. Alors qu'il s'enfonçait petit à petit dans la dépression, il a appris à redécouvrir la peinture et a repris goût à la vie.

Des œuvres pétillantes

Il n'est surement pas facile d'apprendre à regarder grâce au toucher lorsqu'au perd la vue. C'est un coup à prendre, une habitude qui vient avec le temps. John ne pensait pas pouvoir retoucher un pinceau, il ne se doutait pas qu'il était capable de peindre sans voir. Mais il a appris à utiliser des techniques adaptées à sa cécité, explorant d'autres horizons. Ses œuvres sont pétillantes, pleines de couleurs et d'énergie. Il peint ainsi des portraits à partir de ses souvenirs, de son imagination, mais aussi de ses expériences sensorielles, de ses rêves. Et, chose incroyable, John arrive à faire le portrait de sa femme alors qu'il ne l'a rencontrée qu'après avoir perdu la vue. Doté d'une imagination débordante, il parvient à identifier et interpréter les formes uniquement du bout des doigts.

Une technique astucieuse

La technique de John Bramblitt est impressionnante mais surtout très astucieuse. Il utilise des toiles avec des lignes spéciales et de la peinture texturée afin de pouvoir se repérer en touchant ce qu'il peint. « La façon dont je «vois» avec mes mains est réelle et concrète. Je visualise dans mon esprit par le toucher. Je vois aussi de la couleur quand j'entends de la musique ; c'est une capacité qui, depuis que j'ai perdu la vue, est devenue plus forte au fil des années », explique-t-il sur son site. John identifie les différentes couleurs grâce à leur viscosité plus ou moins épaisse. Tous ses flacons et tubes de peinture sont néanmoins identifiés en braille pour qu'il puisse se repérer facilement lors du mélange de couleurs. Il peint des portraits à partir de ses souvenirs, de son imagination, mais aussi de ses expériences sensorielles, de ses rêves.

Un artiste engagé

Cet artiste prouve que rien n'est impossible. Des moments de doute, de peur, il en a traversés, mais sa cécité a finalement nourri son intérêt pour l'art. Il travaille avec des organismes de bienfaisance pour les aider à recueillir des fonds de manière positive et ludique. Fort de ce point de vue unique, John parcourt le monde pour animer ateliers et conférences. Inédites dans le monde de l'art, elles réunissent artistes débutants et professionnels et proposent des techniques d'adaptation pour les personnes en situation de handicap. Selon John, « tout le monde a un artiste en lui. Parfois, on a juste besoin d'un peu d'aide pour le laisser sortir ». Il a fait l'objet d'un reportage qui sera diffusé sur France 5 le lundi 5 mars 2018 à 10h15.

© Facebook de John Bramblitt

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Juliette Lamy , journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-02-2018 par Mimi kitty :
Chapeau l.artiste. je dis souvent que mes doigts sont mes yeux. Je vois avec mes doigts. Et j.aime dessiner encore. Courage a monsieur. Et bravo

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr