Sans transport, pas d'étude : pétition en faveur de Laurie

Résumé : Laurie a 19 ans, handicapée à 80%. Depuis plusieurs mois, ses parents se battent avec le Conseil général (74) pour obtenir la prise en charge de ses déplacements jusqu'à l'université. Sans succès ! Ils lancent donc une pétition.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Laurie Moscillo est une lycéenne studieuse qui, en 2013, obtient son bac avec mention et décide de s'inscrire à l'université de Grenoble, dans un DUT de génie électrique et informatique. Jusque-là, l'histoire pourrait sembler banale. Mais Laurie n'est pas une étudiante tout à fait ordinaire... Et son cursus universitaire n'aura duré qu'un trimestre.

Une belle opportunité à Grenoble

Cette jeune fille de 19 ans, IMC (Infirme moteur cérébral), est handicapée à 80% et se déplace en fauteuil roulant électrique. A la rentrée 2013, Laurie est accueillie dans une université grenobloise (rappelons que Grenoble est, selon le baromètre 2013 de l'APF, la ville la plus accessible de France et s'implique dans bien des domaines en faveur des personnes handicapées). Le hic, c'est que ses parents habitent en Haute-Savoie, à 150 km de là. Laurie n'a donc pas d'autre choix que de séjourner, dans la semaine, dans une résidence étudiante et de ne rentrer chez elle que le week-end.

2 000 euros ou 10 000 ?

Et c'est là que débute l'imbroglio. L'article R 213-16 du Code de l'Education stipule que « les frais de déplacement exposés par les étudiants handicapés qui fréquentent un des établissements d'enseignement supérieur relevant de la tutelle du ministère de l'éducation nationale ou du ministère de l'agriculture et qui ne peuvent utiliser les moyens de transport en commun, en raison de la gravité de leur handicap, médicalement établie, sont pris en charge par le département du domicile des intéressés. ». Le Conseil général de Haute-Savoie, partant du principe que Laurie est maintenant domiciliée à Grenoble, accepte donc de prendre en charge le coût de son transport entre sa « nouvelle » résidence et l'université, soit 1.8 km, mais pas pour retourner chez ses parents le week-end. Or cet aller/retour hebdomadaire revient à 2 000 euros par mois. A moins que... Tel que notifié par la CCDAH (Commission dédiée au sein de la Maison départementale des personnes handicapées), Laurie peut aussi décider de continuer à vivre chez eux, quitte à faire 300 km en taxi par jour ; la facture s'élèverait alors à 10 000 euros par mois !

En décembre, Laurie doit renoncer

Face à une telle aberration, une solution semble enfin avoir été trouvée proposant la prise en charge d'un aller le lundi et d'un retour le vendredi. Cette promesse de bon sens n'a jamais été tenue. Pendant trois mois, espérant une issue favorable à cette situation ubuesque, les parents de Laurie n'ont pas d'autre choix que de mettre la main au porte-monnaie pour rétribuer le chauffeur de taxi. En attendant... Mais 7 000 euros plus tard, l'épargne familiale a totalement fondu ; le 20 décembre 2013, Laurie doit renoncer. Elle restera désormais à la maison, tentant tant bien que mal de suivre ses cours par correspondance.

Le pot de terre contre le pot de fer

La famille Moscillo a tout tenté : conciliation, modification, adaptation. En vain... « Le pot de terre contre le pot de fer, un combat usant contre un mur d'incompréhension, selon eux. Ou tout simplement contre l'indifférence ? ». Un jeu de ping-pong incessant sans dialogue possible ou avec des réponses surprenantes : « Laurie pourrait s'y rendre par elle-même avec sa propre voiture", "les parents devraient aménager leurs horaires" ou encore "les déplacements vers les centres médico-sociaux peuvent être pris en charge mais pas vers un IUT". On suggère également à Sylvie d'accompagner sa fille en train deux fois par semaine alors que le trajet comporte deux correspondances de quelques minutes, une prouesse avec un fauteuil roulant ! « C'est un vrai dialogue de sourds que nous avons entamé avec le Conseil général et qui ne mène à rien..."

Persona non grata

Les parents de Laurie multiplient les demandes, les recours, s'adressent au Défenseur des droits, au Tribunal administratif, à la Ministre déléguée aux personnes handicapées... Et même au Conseil d'Etat qui, le 22 avril 2014, déboute la demande au motif qu'il n'y a pas d'urgence. Laurie attend le verdict du Tribunal administratif sans qu'aucune échéance ne puisse être fixée. A force d'enfoncer les portes, Sylvie est devenue persona non grata. Rien de nouveau pour l'horizon 2014 alors qu'après cette « année blanche », l'université de Grenoble offre à Laurie la possibilité de se réinscrire pour la prochaine rentrée. Elle doit le faire au plus tard le 6 juin prochain... A condition d'avoir trouvé une solution pour son transport !

Une pétition sur le Net

Un comité de soutien a donc vu le jour, multipliant ses actions pour se faire entendre. Il lance à la fois une page sur Facebook et une pétition sur le Net (lien ci-dessous) adressée au président du Conseil général de Haute-Savoie. Au 28 avril 2014, elle a avait rassemblé 2 125, sur les 5 000 espérées. A peine la moitié. Une mobilisation en faveur de Laurie mais plus globalement de tous les étudiants handicapés...

Crédit photo : Le Messager

 

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-04-2014 par Gérard :
Je vous soutien comme je soutien les personnes handicapées.laurie est courageuse et réussira dans ses études et sa vie professionelle

Le 29-04-2014 par nonotte :
Je suis de tout cœur avec vs, courage, bateez vs et ne lachez rien amitiés nonotte

Le 29-04-2014 par domivi :
Inadmissible que les prises en charges pour les personnes handicapées ne soient plus prises en charges , soit on a de l'argent et la vie est belle on fait ce que l'on veut , soit comme la majorité , on tire la langue et on s'isole du monde :-(

Le 29-04-2014 par JEAN NOEL DUPUIS :
une honte à notre époque, de voir encore cela, les handicapées, son encore les derniers, mais on est dans le systèmes est on paye des impôts, directement et où indirectement, mais impôts devrais servir a aider cette jeune dame, au lieu d'aider des ROMS et autres.
DUPUIS JEAN NOEL
AVOCAT

Le 29-04-2014 par Langloys Eric :
Tous mes voeux pour que Laurie puisse exercer les études qu'elle souhaite. Que les français prennent conscience de la condition des personnes handicapées et se révoltent.

Courage à toute la famille. Eric(Strasbourg)

Le 29-04-2014 par orry :
ce genre de situation est inadmissible, où est l'égalité des chances ?

Le 29-04-2014 par de barros :
honteux de voir cela encore de nos jours

Le 29-04-2014 par yann message bourget :
je soutien cette jeune femme afin qu'elle puisse vivre sa vie d'etudiante et rentré chez elle le weekend ,honte au departement et aux bureaucrate qui ne sont pas dans cette situation et qui ne veulent rien comprendre et agisent comme des anes

Le 29-04-2014 par PRA philippe :
inadmissible honte au conseil general de Haute-Savoie sur ce dossier et l'humain la dedans ils en font quoi ?

Le 29-04-2014 par gerald boisson :
Je comprend votre indignation, moi même j'ai une maladie invalidante et on m'empêche de travailler. Si je peux faire quelque chose pour vous contacter moi. Je suis à votre disposition. Gérald

Le 29-04-2014 par traversin :
je suis pas étonné le système de l'état et les instances locales,on se fiche des handicapés , emplois et études, courage

Le 29-04-2014 par Hqz Margaux :
L'éducation est un droit pour tous !!

Le 29-04-2014 par sarah :
c est une honte ,pk ne doit elle pas y avoir droit ,elle est comme tout le monde ,courage Laurie et tes parents ,,,

Le 29-04-2014 par marie :
c'et "çà" la prise en charge par l'Etat des Handicapés ?? J'appelle cela se moquer du monde ... et pendant ce temps-là on soigne gratis tous les étrangers sans papiers ... Que peut-on faire à notre niveau ?

Le 29-04-2014 par Marina joys :
J apporte mon soutient.
Et je signe.

Le 29-04-2014 par pezet :
quelle honte
Ou est l'intégration des handicapés ????

Le 30-04-2014 par antonietti :
C est juste une honte...

Le 30-04-2014 par kimmel lau :
Il n est pas normal que Laurie ne puisse étudier parce que ses parents n ont pas l argent nécessaire pour ses déplacements , et que l état ne fasse rien . Laurie est une jeune fille méritante Il est toujours possible des solutions quand on se donne la peine de chercher . De tout coeur , je souhaite que Laurie aille à la fac .

Le 30-04-2014 par Nadine :
Incroyable ! honte de ne pas aider cette jeune fille-Je suis handicapée? je me bats aussi pour les déplacements qui me sont refusés pour me soigner. BON courage, continuez le combat - frappez à toutes les portes...

Le 30-04-2014 par Jacques Aubard :
Egalité ou discrimination ?

Le 30-04-2014 par jhudoka :
Bonjour oui le problème de beaucoups ,il est inconcevable qu'ils ne fassent rien ! c'est la mème chose pour les aménagements intérieur des pavillons pour handicapées !je soutien

Le 30-04-2014 par Dominique de Moussac :
Cette situation est insupportable ! Que pouvons-nous faire ?

Le 30-04-2014 par nat :
je suis maman de 2 jeune filles handicapées je trouve abberrent ce genre de situation suis horrifié pour cette jeune fille le conseil general et tout ce qui va avec sont ecoeurant jaimerai les voir dans le meme genre de situation, me suis battu plus de 10 ans pour avoir un logement a peu pres adapté pour ma derniere... courage a la famille et bravo laurie ne lache rien

Le 30-04-2014 par Christophe :
C'est vraiment incroyable que dans ce pays on dise " il faut faire des efforts" et que lorsque l'on demande un effort de nos politiques, rien ne se passe. Ils préfèrent donner des titres de transports à des personnes qui ne veulent rien faire plutôt qu'à ceux qui veulent s'en sortir. Ceci est d'autant plus troublant quand une personne handicaper et de plus à 80% demande de l'aide pour un transport que l'on ne lui accorde pas, alors que nos administrer ne paye pas les leurs. Ce pays deviendrait il la risée de l'Europe.
Je te souhaite beaucoup de courage et fait en parler dans les médias locaux.

Le 30-04-2014 par cassagne :
Bonjour je suis toucher par votre ças Laurie je vous souhaite bon courage moi je suis handicapé moteur en fauteuil je fait appel a tisseomobibus les chauffeurs chauffeuses sont très aimable renseignés vous pour savoir si il y a un service commeca autours de chez vous bon courage.
Faites appel a LAPF L'association des paralysés de France si vous avez besoin ils sont formidable ils peuvent vous aider

Le 30-04-2014 par Michel PAILLARD :
Etant moi-même atteint de Maladie Invalidante avec Invalidité 3ème catégorie + MTP et me déplace aussi en fauteuil roulant électrique.Je comprends votre démarche à l'encontre de la MDPH. Moi, j'ai écris à la Présidence de la République et ça a marché, j'ai reçu une Réponse de l'Elysée qui a transmis à la Préfecture mon dossier. Ce qui à permis de le débloquer et de faire valoir mes Droits. Ne baissez pas les bras. Courage à vous.

Le 30-04-2014 par angelherve :
bj je vous soutien totalement comme tout les handicapés cela est honteux Tous mes voeux et mon courage pour que Laurie puisse exercer les études qu'elle souhaite bon courage !!!!!!!!!!!!!!!!

Le 30-04-2014 par nanoubzh22 :
bonjour,je suis de tout coeur avec vous Laurie avec votre famille et vous souhaites de réussir dans vos démarches, je suis sur vous y arriverez vous êtes courageuse et combative :)

Le 30-04-2014 par Gagey Denis :
Je pense sincèrement qu'il faut aider cette petite Laurie. Pas grand-chose en fait ce transport. On en fait bien de l'autre. Peut-être revoir plus exactement le prix. Bises Laurie. J'espère que tout va bien s'arranger.

Le 01-05-2014 par mickos94 :
Toute personne a droit à une vie culturelle et sociale, sans discrimination. La solidarité nationale doit y contribuer !

Le 01-05-2014 par bibidoux74 :
Courage.Même si c'est très dur ne baissez jamais les bras.

Le 01-05-2014 par Sandrine 59 :
Liberté, égalité, Accessibilité, il y a encore un long chemin pour cela. Je vous soutiens.

Le 01-05-2014 par W.Salens :
J'ai signé la pétition et sollicité des amis à le faire.
"Solution ... AR lundi & vendredi... Promesse jamais tenue": QUI a fait cette promesse non tenue?
Un appel au financement solidaire (crowdfunding) serait-ce réaliste? 300 km chaque semaine sur env. 39 sem: quel coût? Arriver à financer une période de 3 ou 4 mois pour démontrer qu'il y a des citoyens plus généreux que les décideurs politiques ou administratifs? En espérant que pendant ce temps-là le dossier officiel avance.
Ou lancer un appel à des personnes qui se déplacent beaucoup professionnellement et qui peuvent s'organiser le VE et le Lundi? Bien entendu le volume du fauteuil électrique ne rentre pas dans une voiture classique.
A creuser.

Le 01-05-2014 par Mouh sandy :
Bonjour,

Je vous soutiens dans votre combat.Je me demande quand la FRance considérera les personnes handicapées et surtout quand elle respectera leurs droits. Le combe c'est que l'on choisit d'aider les délinquants cela coûte des millions à la France alors que la majorité ne sera pas reinserable car ils font le choix de ne pas travaille. La différence :les personnes handicapées naissent ainsi et doivent composer avec cela et au lieu de les encourager et les féliciter de se battre pour sinsérer dans une société qui ne veut pas d'eux, on leur met des bâtons dans les roues. Une honte à nos chers élus qui ferait bien de faire leur travail.Je suis maman d'un enfant autiste et votre combat est le mien au quotidien pour que mon fils puisse aller à l'école qui est un droit en France mais non respecté lorsque l'on est handicapé. Je vous souhaite tout le courage possible et ne baissait pas les bras car vous avez une force de caractère impressionnante. Courage a toute vot famille. Mme mouh

Le 01-05-2014 par Mouh sandy :
Je suis en colere de voir qu'encore une fois les droits des personnes handicapées ne sont pas respectées en France. Maman d'un enfant autiste votre combat est le mien tous les jours pour que mon fils aille à l école alors ne baissait pas les bras cela en vaut la peine. Nos chers élus préfèrent dépenser des millions pour les délinquants. Courage Mme mouh

Le 01-05-2014 par julien cros :
Je ne comprend pas bien pourquoi elle ne peut pas prendre le train, et quel est le rapport entre son handicap et son envie (besoin ?) de voir ses parents toutes les semaines...je comprend que la prise en charge de son transport pour aller étudier est pris en charge,mais pas celui pour ses loisirs c'est ça ?

Le 01-05-2014 par MOURAT :
Au lieu de donner de l argent a certain pays, je pense qu on devrait aider serieusement les personnes handicapées. Mon epouse et aussi handicapée et est soumis au quotidien a des difficultés.

Le 01-05-2014 par Esu :
Je rejoins les derniers commentaires : j'ai beau soutenir et régulièrement me battre en faveur des personnes en situation de handicap, je ne comprends pas ce combat : comment font les étudiants qui ne sont pas handicapés pour rentrer chez eux les W-E ? Ils rentrent aussi régulièrement que le leur permettent leurs moyens, c'est-à-dire, souvent, pas tous les W-E... Ou alors, ils font des études plus près, quitte à ne pas faire exactement ce qu'ils aimeraient...
(on ne peut pas demander à l'état de prendre en charge les retours en WE de tous les étudiants de France !)

Le 02-05-2014 par W.Salens :
@Jocelyne : un peu de mal à comprendre votre position malgré v/expérience. Pourquoi alarmer sur "ses difficultés quotidiennes... sur son lieu d'études"? Chaque situation est différente.

Le 02-05-2014 par Defis74 :
L'article L242-11 du code de l'éducation dispose que :



« les frais de transport individuel des élèves ou des étudiants handicapés vers les établissements scolaires rendus nécessaires du fait de leur handicap sont supportés par lÉtat. »

Le 02-05-2014 par Defis74 :
Article R213-16 du code de l'éducation :

Les frais de déplacement exposés par les étudiants handicapés qui fréquentent un des
établissements d'enseignement supérieur relevant de la tutelle du ministère de
l'éducation nationale ou du ministère de l'agriculture et qui ne peuvent utiliser les
moyens de transport en commun, en raison de la gravité de leur handicap,
médicalement établie, sont pris en charge par le département du domicile des intéressés.

Le 03-05-2014 par ludi :
quand j'entend certain president de conseil general avoir peur de la fermeture de leur conseil general pour 2021 ça me fait bien rire parce que c'est le moment de montrer que vs servez à quelque chose, quant on voit que certain conseil general installe des pilones de telephonie mobile dans en la France avec un budget de 300 000 euros sans s'assurer qu'un fournisseur va les mettre en service c'est un comble, au lieu d'installer des choses qui servent à rien, utiliser cet argent pour aider cette jeune fille à continuer ses études, je suis certaine que vos salaires suffiront alors montrez que vs etes payé pour quelque chose!

Le 04-05-2014 par Merlin :
je suis tout cœur avec toi Laurie , bat toi , résiste . moi aussi je suis handicapé .

Le 08-05-2014 par EL Yagoubi :
Aujourd'hui, on prive des personnes handicapées de soins appropriés et de transport adapté. Demain, on va les priver d'un enterrement dans la dignité. C'est trop. J'étais dans la contrainte de demander de l'aide aux citoyens pour enterrer mon ex compagne morte cruellement le 31 janvier 2014 à cause de la négligence et du mauvais soin.

Le 08-05-2014 par Jean-Luc ARCADE :
Quelle honte ! Notre département est incapable de soutenir cette jeune personne ???
QUE font les conseillers généraux ???

Le 08-05-2014 par Arside :
Ça résume bien l'état français trop de blabla à prendre des sous et ne pas les distribuer ou il faut mettre dans les bureaux des personnes sachant tavailler

Le 08-05-2014 par HOUSSARD :
Nous sommes tous des handicapés. Et nous avons tous les mêmes droits. Courage

Le 08-05-2014 par Yves Cartier :
Vous avez tout mon soutien pour pousser les pouvoirs publics à mobiliser les moyens financiers et l'intelligence permettant de résoudre la situation de Laurie et les milliers de cas analogues. Une suggestion : regardez du côté de l'apprentissage, un dispositif qui permet d'imaginer des solutions efficaces et aux entreprises d'y contribuer. Elles sont nombreuses à vouloir le faire et de ne trouvent pas toujours de candidats.

Le 08-05-2014 par Laurie Moscillo :
MERCI pour votre soutiens! Je tiens à préciser certains points.
Pourquoi pas rester sur
Grenoble le WE ?
Chaque étudiant (handicapés ou non) à le choix de rentrer chez eux le WE. Pourquoi pas moi? Il m'est pas possible de rester seule, payer une aidante le WE reviendrais plus cher que le taxi. Et enfin qui pourrait m'obliger à rester "enfermé" dans une chambre universitaire (pas assez accessible)le WE?

Le 08-05-2014 par Laurie Moscillo :
Suite :
Pourquoi je ne prends pas le train ? Essayer de prendre le train avec un fauteuil roulant de 50 kg. Je me suis renseigner les gares ne sont pas toutes accessibles. Pourquoi pas faire mon DUT plus près? Cela reviendrait plus cher car il y a pas de campus. De plus, tous les étudiants vont dans l'école qui accepte leur dossier, c'est l'inscription poste bac. Bref. Mon projet à bien été étudier, c'est le plus cohérent et LE MOINS COUTEUX. N'oubliions pas qu'il me faut un diplôme pour avoir un métier. Payer mes transports reviens extrêmement moins cher que me payer une allocation adulte handicapé, toute ma vie!

Le 09-05-2014 par YVES PANNETIER :
BRAVO LAURIE POUR TA TENACITE
ET QUE FAIT NOTRE PRESIDENT NORMAL HOLLANDE DANS TOUT CELA.
C'EST PROPREMENT SCANDALEUX
COURAGE JE SUIS AVEC VOUS DE TOUT COEUR.
LA PAIX DU CHRIST JESUS NOTRE SEIGNEUR SOIT AVEC VOUS

Le 21-05-2014 par Marie Garnier :
laurie vous avez tout mon soutien. Votre combat et la situation qui en découle est intolérable.
je me bats aux côtés de ma fille porteuse d'un syndrome de RETT et des associations dont je suis membre avec toute la détermination et le courage dont nous devons faire preuve. Maman mais également Auteure, j'essaye avec mes mots de sensibiliser et de changer le regard sur le handicap.
Ne lâchez rien Laurie.
Je vous embrasse
Marie

Le 22-05-2014 par claire le penne :
je vous approuve a fond et surtout ne vous laissez pas faire courage!!je fais partie de l'afm !

Le 25-06-2014 par monemich :
Bravo Laurie pour ton courage!
ce n'est pas ton handicap qui est dur à vivre au quotidien c'est de devoir se battre tout le temps avec les administrations,mettons nos décideurs dans un fauteuil roulant sans aucune aide et ils trouveront vite une solution!
C'est sûr que lorsque l'on a un chauffeur à disposition on ne peut pas comprendre...
De tout coeur avec toi.

Le 19-09-2014 par Laurie Moscillo :
Bonjour à tous, j'ai repris les cours le 4 septembre. :) Après avoir gagnée au tribunal et avoir eu un accord de transport du conseil général (le 4 août)... Encore MERCI pour votre soutien !! Toutes informations supplémentaires sur cette histoire, sur ma page Facebbok : https://www.facebook.com/pages/Comit%C3%A9-de-Soutien-Laurie-Moscillo/1417411625158779?fref=ts

Le 27-10-2016 par tortue :
Où en êtes-vous Laurie dans votre parcours ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches