Un pilote perd le contrôle de sa prothèse de bras en vol

Résumé : Un commandant de bord équipé d'une prothèse de bras a perdu le contrôle de son avion lorsque la pince s'est détachée. Atterrissage un peu mouvementé qui n'a fait aucun blessé. Ce pilote chevronné a promis, à l'avenir, d'être plus prudent !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Un pilote de la compagnie aérienne britannique Flybe a momentanément perdu le contrôle de son avion quand la pince qui fixait sa prothèse de bras aux commandes s'est détachée, a rapporté le 14 août 2014 le Bureau d'enquête sur les accidents aériens (AAIB).

47 passagers en route vers Belfast

L'avion transportait, le 12 février dernier, 47 passagers de Birmingham à Belfast lorsque le pilote a vu "sa prothèse se détacher de la pince" la fixant aux commandes de pilotage, "le privant du contrôle de l'appareil", ce qui a donné lieu à un "rebond" de l'avion lors de l'atterrissage, sans que cela ne fasse de blessés, selon le rapport du AAIB. "Le commandant de bord auquel il est fait référence dans ce rapport est l'un des pilotes les plus expérimentés et digne de confiance de Flybe", a déclaré Ian Baston, le directeur des opérations en vol et de la sécurité de la compagnie aérienne.

Un atterrissage avec un seul bras

Celle-ci "confirme qu'à aucun moment, la sécurité des passagers ou du personnel n'a été compromise de quelque façon que ce soit et que l'avion n'a pas été endommagé", a-t-il ajouté. Selon le rapport du bureau d'enquête sur les accidents aériens (AAIB), le pilote de 46 ans avait vérifié que sa prothèse était bien fixée aux commandes avant l'atterrissage. Il avait ensuite désactivé le pilote automatique et procédait à un atterrissage manuel lorsque l'incident a eu lieu, ce qui l'a conduit à reprendre le contrôle de l'avion à l'aide de son bras droit valide.

Une meilleure vérification s'impose

"Du fait des gaz toujours actifs et d'une possible rafale ayant affecté l'avion, l'atterrissage qui s'est déroulé normalement a été suivi d'un rebond de l'avion qui s'est alors posé lourdement", précise le rapport de l'AAIB. Le pilote a promis d'être plus prudent à l'avenir en vérifiant mieux la fixation de sa prothèse et en informant ses copilotes de la possibilité qu'un tel événement se reproduise, ajoute le rapport.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches