Rééduquer par les jeux vidéo : nouvelle fureur ?

Résumé : Les méthodes de rééducation sont-elles obsolètes? 92% des professionnels ne parlent jamais de physio-gaming, une rééducation par le jeu vidéo plébiscitée par 100% des particuliers! Une séance de kiné avec une Wii, c'est l'avenir?

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le physio-gaming, c'est quoi ? Une pratique qui permet d'utiliser le jeu, notamment vidéo, pour faciliter le réapprentissage du mouvement. Didier Costeau, kinésithérapeute, travaille par exemple avec des blessés médullaires. Cette option ne remplace pas son travail mais l'aide à gagner en efficacité. La rééducation devient plus fun.

Une start-up française dans l'air du temps

Fondée en 2013, NaturalPad est une startup montpelliéraine qui a développé MediMoov. Cette plateforme web de physio-gaming (sur abonnement) permet aux EHPAD et établissements de santé de proposer une autre approche rééducative à leurs patients. Depuis juin 2015, elle a déjà équipé plus de 40 sites. Un concept dans l'air du temps ? « Les particuliers sont-ils plus en phase avec les nouvelles méthodes de rééducation que les professionnels ? Dans tous les cas, la rééducation par le jeu vidéo fait l'unanimité mais cette méthode de rééducation est encore trop peu proposée ou présente en EPHAD ainsi que dans les hôpitaux, explique Antoine Seilles, PDG de NaturalPad ». Pour le savoir, il a mené une enquête en décembre 2015.

Plébiscité par les usagers…

97% des personnes interrogées sont convaincues que cette méthode ludique peut aider les patients à mieux se rééduquer. Force est de constater que les séances « classiques » sont loin d'être plébiscitées par les personnes concernées. En effet, 59% les considèrent « longues et ennuyeuses » et 9% « peu efficaces ». Seulement 23% les jugent « très efficaces » et 9% « rapides et ludiques ». Si le physio-gaming semble désormais connu du grand public, ce n'est pas forcément le cas des professionnels. Ainsi, 92% des personnes interrogées avouent que le personnel affecté à la rééducation ne leur en a jamais parlé. Pourtant 100% des usagers sondés affirment qu'ils aimeraient que les établissements dédiés à la rééducation proposent ce type de programmes.

Une pratique pour ados blasés

En 2013 déjà, une étude israélienne révèle que les jeux vidéo permettent une meilleure rééducation physique pour les personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC). Un chercheur de l'université de Tel-Aviv, avec une équipe du Sheba Medical Center, a mis en évidence qu'ils permettent de stimuler les membres et confèrent une meilleure mobilité, notamment en termes de rapidité et de préhension, par rapport aux patients pris en charge avec une rééducation classique. Depuis quelques années, certains professionnels du médico-social n'hésitent plus à utiliser PC, Wii et autres supports ludiques comme outil de rééducation. Un kiné, par exemple, rééduque les mains de certains patients en les incitant à manipuler la souris d'un PC. A Paris, dans un Sessad (servie d'éducation spéciale et de soins à domicile) qui prend en charge des enfants handicapés, la séance kiné rime avec « Wii ». Ils s'adonnent au bowling, au golf ou au tennis devant un écran. Allonger le geste ou viser juste, tout en s'amusant, c'est un vrai projet thérapeutique et surtout un médiateur idéal pour des ados blasés par des années de prise en charge. Alors, carton plein pour la rééducation numérique ?

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr