Les sourds plus exposés au suicide et aux violences ?

Résumé : Selon une enquête, les personnes sourdes et malentendantes sont nettement plus susceptibles de faire des tentatives de suicide et de subir des violences. La fatigue liée à l'effort de communication et les gênes auditives seraient en cause.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les sourds et malentendants sont nettement plus susceptibles d'avoir des idées suicidaires, de faire des tentatives de suicide et de subir des violences y compris sexuelles que les personnes entendantes, selon une étude publiée le 15 décembre 2015 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH).

Pensées suicidaires 5 fois plus fréquentes

Des chercheurs de l'Institut de veille sanitaire (InVS) et de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) ont interrogé près de 3 000 personnes de plus de 15 ans et vivant avec une acuité auditive réduite. Ils ont découvert que chez ces personnes, les pensées suicidaires au cours des 12 derniers mois étaient cinq fois plus fréquentes et les tentatives de suicides étaient trois fois plus importantes au cours de la même période que dans la population générale. Pour expliquer cette situation, les chercheurs avancent la fatigue liée à l'effort de communication ainsi que « les gênes et les douleurs » occasionnées par les troubles de l'audition.

Plus de risques d'êtres victimes de violences

« Dans la surdité, le handicap s'éprouve surtout par des possibilités d'information et de communication réduites avec, potentiellement, des conséquences très négatives sur la qualité des échanges et des relations sociales et donc sur la qualité de vie et le bien-être », relèvent-ils dans leur étude. Mais les sourds et malentendants sont également deux à trois plus susceptibles de faire l'objet de violences physiques ou psychologiques, voire de violences sexuelles que la population générale. Selon les chercheurs, ces violences sexuelles se retrouvent chez d'autres handicapés souffrant de limitations d'activités « pouvant induire une plus grande vulnérabilité », mais nécessiteraient d'être étudiées de manière approfondie.

La surdité en France ?

Plus de cinq millions de personnes souffrent d'un handicap auditif moyen à sévère en France, dont 360 000 souffrent de limitations auditives très graves ou totales, selon des estimations fournies par l'enquête Handicap-Santé. Sur ces personnes, 330 000 ont eu des problèmes auditifs avant l'âge de 20 ans, dont les trois quarts avant 6 ans. Après 80 ans, plus d'une personne sur deux a des problèmes auditifs au moins légers. Selon une autre étude publiée par le BEH, 0,58 enfants sur 1 000 sont nés entre 1997 et 2005 avec des surdités bilatérales sévères, parfois associées à d'autres déficiences (intellectuelles, motrices...). La compensation des difficultés d'audition se fait principalement par l'usage de prothèse auditive. Mais selon le BEH, seulement 1 million à 1,1 million de personnes portaient un appareil auditif en 2008 alors que deux millions déclaraient en avoir besoin.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 31-12-2015 par jc :
article à refaire car totalement erroné : c'est certainement beaucoup mins stressant d'être sourd que d'avoir des problèmes comme hyperacousie ou acouphènes.

Halte à ces idées reçues la surdité n'est pas le pire, loin de là, et c'est stressant - déjà parce que très éprouvant - mais aussi parce que la médecine REFUSE de s'en occuper.

Le 21-09-2016 par Esterel :
Je suis d'accord avec l'article, complètement.
Par contre, on parle trop peu du coût exorbitant des prothèses auditives, véritable frein à l'appareillage. S'appareiller, c'est un luxe, et le monde des fabricants de prothèses auditives et des audioprothésistes est très opaque.

Le 21-09-2016 par Esterel :
Je suis malentendante et j'ai travaillé chez un audioprothésiste, et j'ai vu comment se calculaient les tarifs... tout simplement scandaleux.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches