Enfants handicapés, de la galère à l'exil, sur France 5

Résumé : "Enfants handicapés : de la galère à l'exil" raconte en 52 minutes l'épuisement et la détresse de certaines familles en quête de structures adaptées. Il sera diffusé le mardi 22 septembre 2015 à 20h50 sur France 5.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Enfants handicapés : de la galère à l'exil » est un film de 52 minutes réalisé par Nicolas Bourgoin et Amandine Stelletta et commenté par l'acteur Charles Berling. Il débute sur du positif, ces écoles qui, en France, plutôt que de relever le « pari » de l'inclusion ont tout simplement respecté la loi. Mais, rapidement, le constat déraille… Seulement 20% des enfants autistes sont admis à l'école : « un record de misère européen », selon le réalisateur, alors que la loi rend leur scolarisation obligatoire depuis 2005.

Pénurie française

Chaque année, entre 6 000 et 8 500 enfants avec un handicap mental naissent en France. Autisme, trisomie 21, syndrome d'Asperger, ils ne seront jamais totalement autonomes. Pour certaines familles, épuisées et démunies face à certains troubles particulièrement éprouvants, trouver une structure adaptée est la seule solution. Commence alors un véritable parcours du combattant. Ce film donne la parole à plusieurs familles qui tentent désespérément d'obtenir une aide. Même si la situation varie d'un département à l'autre, il manquerait aujourd'hui entre 10 et 30 000 places en foyers d'accueil France. 50% des enfants autistes n'ont donc d'autre soutien que celui de leurs parents. Une mère, souvent seule, qui a tout sacrifié, sa carrière, son couple et même ses autres enfants, parfois mise en cause par la justice pour « défaillance de parentalité » comme si elle était responsable des troubles de son enfant.

L'exil vers la Belgique

Sur la trace des « sans solution », la caméra prend ensuite la route. Car cette pénurie ne laisse souvent d'autre choix de s'exiler très loin du domicile familial, voire à l'étranger. Pays en pointe dans l'accueil des personnes handicapées mentales, la Belgique propose des initiatives parfois novatrices dans des écoles spécialisées mais également un « business juteux ». Profitant d'une législation beaucoup plus souple qu'en France, des investisseurs privés, n'ayant aucune expérience dans le domaine du handicap, ouvrent des structures.

Et les adultes ?

Un troisième volet est consacré à l'accompagnement d'une adulte autiste, qui aborde les dysfonctionnements dans sa prise en charge et le manque de projet personnel, d'activités d'éveil et même de nourriture. « Des lieux de vie qui deviennent des garderies, selon son papa ». « Enfants handicapés : de la galère à l'exil » sera diffusé le mardi 22 septembre 2015 à 20h50 dans l'émission « Le monde en face » sur France 5. Sa projection sera suivie d'un débat animé par Marina Carrère d'Encausse.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 22-09-2015 par Capouca :
Je suis horrifiée de cette situation, mais il ne faut pas oublier que nous avons en France des établissements qui accueillent nos jeunes adultes. Nous avons fait cette expérience récemment puisque notre fils a été admis dans un foyer, après une prise en charge de 17 ans dans un IME. Nous avons recherche un Ets à partir de 2008, avec la visite de + de 40 foyers dans le Gard, les BduR, Vaucluse etc...
Mais il est important que les parents s'impliquent dans ces recherches. Trop de personnes estiment qu'ils ont des droits et oublient que nous avons aussi des devoirs. Nous sommes dans un pays qui respecte l'handicap et nous devons nous mobiliser et garder le moral. Nos enfants comptent sur nous et pour eux nous continuons à avancer.

Le 22-09-2015 par MICHEL GOMEZ :
A St Leu La Foret 95320 l'APAJH95 et sur le point de fermer un foyer de vie pour personnes adultes handicapés pour des problémes purement financier ça c'est la verité, une honte 888

Le 23-09-2015 par nathalie :
je suis dans le déceptions du synthème car notre fils va avoir 14 ans et ne peux êtres orienté pour faut de place ,nous menons depuis sa scolarisation un dur parcourt ,mais voila ...a fait un teste de QI ,il sort de l handicape (mais un enfant autiste reste handicapé ) malgré son évolution .que faire ou s adresser .

Le 23-09-2015 par tim95 :
Bonjour Capouca,

"Nous sommes dans un pays qui respecte l'handicap et nous devons nous mobiliser et garder le moral" connais tu le taux de personnes en situation de handicap qui ont la chance de travailler en France ? Nous sommes le pays dEurope de l'Ouest (je préfère le préciser)le plus à la traîne dans l'inclusion (on aime ce mot en France et qui veut dire tout et n'importe quoi)dans le monde du travail des personnes en situations de handicap.
Pour l'accueil, idem, combien de familles démunies qui doivent se résoudre à scolariser leur enfant en Belgique ou au Luxembourg faute de places dans des établissements spécialisés qui ont plus en tête de proposer des bilans comptables bénéficiaires plutôt que d'améliorer le sort (on en est la)de leurs usagers.
Pour info, je suis concerné, j'ai la chance de travailler, mais à quel prix vu mes conditions de travail actuelles et le non respect de ma pathologie.

Le 23-09-2015 par fazenderos :
Nous avons passés plusieurs années au Brésil où les lieux d' accueil pour enfants autistes n'existent quasiment pas et les conditions pour les familles sont démunies mais à Salvador da Bahia , une maman d' un enfant Autiste à crée une Association AMA( association des amis des enfants autistes)et elle a ouvert une école où l' enfant a son propre éducateur ( 1 enfant/1 éducateur), c' est un lieu où l' enfant est accompagné et pris en charge afin qu'il évolue à son rythme et suivant ses capacités. Depuis plusieurs années , cette école a mis en place l' éducation précoce à partir de 2/3 ans afin de favoriser et aider l' enfant tout petit et ce qui permet dans la plupart des cas , une possibilité d' une intégration de scolarité en école"normale" en parallèle. Ce sont des institutions comme cela qu'il faudrait dans tous les départements français.

Le 24-09-2015 par tim95 :
C'est ce que font les belges et que nous sommes incapable de réaliser, fautes de moyens et de volonté.Il faut s'inspirer du modèle belge, tout est à revoir, étatiser le système, ne pas donner l'argent à des associations qui ne remplissent pas les missions pour lesquelles elles sont financées . Pourquoi ne pas placer sous l'égide de l'éducation nationale les missions médico sociales des enfants et de la CPAM, donc du ministère de la santé celles des adultes ? La création des CPOM (contrat pluriannuel optimisation des moyens), en gros, on donne l'argent aux associations, évaluer vos besoins par établissements est une erreur.
Le second reportage est édifiant, voir Eglantine Emayé téléphoné aux 5 établissements de la liste donnés par la MDPH sur la notification d'accord d'orientation pour son enfant, et qu'aucun n'entrent dans les critères d'accueils et qu'il n'y a aucune relation entre la MDPH et les établissements concernés !

Le 24-09-2015 par PHS83 :
Bonjour,

Afin de répondre aux difficultés rapportées dans le documentaire "Enfants handicapés, de la galère à l'exil" nous avons crée dans le var depuis maintenant 3 ans , un service d'accompagnement éducatif spécialisé dans l'accompagnement à domicile des personnes porteuses de handicap et en soutien ( ou renfort) à leur famille. Ce service est gratuit pour les familles et fonction très bien avec la mdph83et le cg83 . Nous nous occupons également des personnes ayant une pathologie rare ( San fillipo, MowatWilson, williams-beuren par exemple).

L'espoir existe par les initiatives de chacun
Amicalement,
l'équipe du PHS

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches