Transports : le " handicap mental " prend le métro !

Résumé : La mobilité, condition indispensable à toute citoyenneté. Mais comment s'y retrouver dans le dédale des transports en commun lorsqu'on a une déficience intellectuelle ? La RATP a mis en place des ateliers dédiés, sorte de jeu de piste urbain.

Par , le 

Réagissez à cet article !

700 000 personnes handicapées mentales en France. Mais combien dans les transports en commun ? La liberté de circuler constitue pourtant un enjeu majeur pour l'autonomie, à la fois sociale et professionnelle, des personnes présentant des difficultés intellectuelles ou cognitives. Elle est un facteur clé dans la prévention de la dépendance. Or la lecture d'un plan, la compréhension des codes dans les transports en commun, l'adaptation du comportement, l'orientation dans l'espace et la réalisation d'un trajet avec correspondance peuvent s'avérer d'une grande complexité pour certains. Cette anticipation de la mobilité nécessite une bonne information et parfois l'apprentissage de nouveaux modes de transport.

Des « Ateliers mobilité »

Face à ce constat, la Mission accessibilité de la RATP s'est mobilisée pour inclure le handicap intellectuel dans un guide de formation des agents. En 2013, elle a, toujours dans cet objectif, proposé au Ceremh (Centre de ressources et d'innovations mobilité handicap) de développer une formation et des supports pédagogiques (kit de formation) pour des « Ateliers mobilité adaptés ». Au cours de cette sorte de jeu de piste urbain, les stagiaires acquièrent plus de connaissances et d'autonomie pour se déplacer en ville. Une méthode simple, facile à mettre en œuvre. Après les exercices en salle de cours, les participants sont mis en situation sur le terrain.

Une formation dispensée par l'Unapei

Cette nouvelle formation, « Accompagner les personnes handicapées à se déplacer à pied et en transports en commun », dispensée par le Ceremh est inscrite au catalogue de l'Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales, et de leurs amis). Elle est évidemment transposable dans toutes les villes et sur tous les réseaux de France. En parallèle, l'Unapei propose également une formation, cette fois-ci destinée aux transporteurs, qui vise à développer une culture autour de l'accessibilité aux transports en direction des personnes handicapées.

En 2014, la RATP, en partenariat avec des associations de personnes handicapées mentales, poursuit ses actions de mise en accessibilité (simplification ?) de son réseau. Une démarche qui, cela n'est plus à prouver, est utile à tous, et notamment aux touristes et non-initiés, parfois égarés dans ce réseau tentaculaire !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr