2.5 millions de vues pour le spot sur la trisomie 21

Résumé : Lancé fin février 2014, le spot " Chère future maman " rencontre un incroyable succès sur internet. Mais, ces derniers jours, grâce à la médiatisation de la Journée internationale de la trisomie, elle atteint 2,5 millions de vues.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

2,5 millions de vues pour le spot « Chère future maman » (Dear future mom). Inattendu, inespéré pour un sujet qui ne mobilise en général pas vraiment les foules : la trisomie 21 (ou syndrome de Down). Le compteur de cette vidéo de deux minutes, mise en ligne il y a près d'un mois, s'est littéralement affolé à l'approche du 21 mars, Journée internationale de la trisomie. Le 18 mars 2014, elle a même été la vidéo la plus partagée en 24 heures dans le monde. En Italie, le magazine Vanity Fair consacre une couverture intérieure à la jeune Française, Inès, qui apparait dans le clip. En France, de nombreuses chaînes de télé ont pleinement contribué à ce buzz.

15 enfants répondent à une maman

« Je vais avoir un bébé, et j'ai découvert qu'il a le syndrome de Down. J'ai peur : quelle sorte de vie aura-t-il ? ». C'est le message qu'a envoyé une future maman après avoir appris que le bébé qu'elle portait était atteint de trisomie 21. Dear future mom a alors été imaginé par une dizaine d'associations européennes. Anglais, Français et Espagnols... A travers l'Europe, 15 enfants lui ont répondu dans une vidéo des plus touchantes, postée sur Youtube. « Ton enfant pourra faire beaucoup de choses. Il pourra aller à l'école, aider son père à réparer son vélo, travailler, gagner son argent, voyager... Il pourra surtout parler et te dire qu'il t'aime. » C'est le message que ces jeunes espèrent faire passer. Commentaire final : « N'est-ce pas maman ? ». Et de voir chacun se jeter dans les bras de leur mère respective.

Un succès populaire immédiat

L'impact est fulgurant... Il est vrai que le message est simple et fort, attendu par de nombreuses familles concernées par ce handicap, quel que soit leur pays. Rappelons que le dépistage prénatal généralisé de la trisomie 21 conduit 96 % des parents à interrompre la grossesse, ce que dénoncent des associations anti-IVG comme la Fondation Lejeune mais également des associations de parents de personnes trisomiques qui disent tout le bonheur qu'elles ont à vivre auprès de leurs enfants.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-03-2014 par W.Salens :
A chacun son opinion sur ce sujet délicat et à personne le droit de critiquer la décision prise par les parents qui peuvent se trouver devant le dilemme suite à un dépistage prénatal.

Le 24-02-2015 par sarraute martine :
l amour ne compte pas les chromosomes.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr