Postulez en ligne et décrochez votre entretien du 16 au 19 octobre

Trisomique, il monte sur le ring pour défier son idole

Résumé : Champion d'arts martiaux (MMA) aux États-Unis, Diego Sanchez a invité, le 1er décembre 2017, un de ses fans, porteur de trisomie 21, à combattre contre lui avant de le laisser gagner. Un beau geste pour sensibiliser le milieu sportif à la différence

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Professionnel des MMA (arts martiaux mixtes, qui incluent de nombreuses techniques de combat dont la lutte au corps à corps), Diego Sanchez, ancien soldat, est réputé pour être redoutable face à ses adversaires.

Surnom : le cauchemar

Aux États-Unis, celui que l'on surnomme The nightmare (le cauchemar) ne serait pourtant pas toujours fidèle à sa réputation. Le 1er décembre 2017, ce sportif, passé pro en 2002, a invité Isaac Marquez, grand fan d'arts martiaux et porteur de trisomie 21, à venir combattre contre lui. Isaac est un très grand amateur de l'Ultimate fighting championship (UFC), plus grande organisation dédiée aux arts martiaux mixtes, interdite dans certains territoires. À 32 ans, il pratique ce sport régulièrement.

Laisser gagner pour le plaisir

Lors d'une visite de la très prestigieuse académie Jackson Wink du Nouveau-Mexique pour assister au combat de l'une de ses idoles, il fait la connaissance de Diego Sanchez… et se lie d'amitié avec lui.
Ce dernier l'invite alors à monter sur le ring ; le rêve devient réalité pour cet amateur. Devant plusieurs spectateurs enfiévrés, Diego Sanchez a laissé son adversaire gagner, pour son plus grand plaisir. Un affrontement rare, qui devrait rester gravé dans la mémoire d'Isaac pour longtemps.

© Diego nightmare / Twitter

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-12-2017 par lightdys :
Gentil à la base sans doute, mais "le laisser gagner", était-ce bien utile? ça entretient surtout l'idée d'une certaine condescendance: quelle générosité n'est-ce pas de laisser gagner ce pauvre handicapé, bien incapable de réussir par ses propres moyens... Cette vision "charitable" ne rend pas service, même si c'était très certainement fait avec de très bonnes attentions... Il aurait peut-être été plus judicieux d'organiser un combat amical et de l'interrompre avant son terme, sans gagnant ni perdant...








Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr