Rentrée 2017: chaque enfant avec notification aura une AVS

8 000 postes de plus créés à la rentrée 2017 pour accompagner les élèves handicapés. Suffiront-ils à couvrir l'ensemble des besoins ? La cellule "aide handicap école" répond aux parents en difficulté...

28 août 2017 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires27 Réagissez à cet article
Illustration article

Quoi de neuf pour cette rentrée 2017 ? Le gouvernement réaffirme s'engager en faveur de l'accompagnement des élèves en situation de handicap. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, et la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, définissent ce "droit fondamental" comme une "priorité absolue du gouvernement".

8 068 emplois supplémentaires en 2017

"Le Président de la République s'est engagé à ce que chaque élève en situation de handicap puisse bénéficier d'un accompagnement", précise leur communiqué commun publié le 26 août. Cette promesse sera tenue dès la rentrée 2017, grâce à la mobilisation par l'Éducation nationale de plus de 80 000 accompagnants (50 000 contrats aidés, 22 000 AESH et 8 000 nouveaux emplois d'AESH). Ce sont exactement 8 068 emplois supplémentaires (équivalents temps plein) qui sont créés par rapport à 2016 "afin de couvrir l'ensemble des besoins". Pour l'année scolaire 2017-2018, 164 000 élèves sont concernés, soit une progression de 12% par rapport à la rentrée 2016.

Contrats aidés sous tension

Mais cette annonce suffira-telle à tempérer la grogne qui se fait entendre face à la réduction drastique des contrats aidés en partie financés par l'Etat et destinés aux publics éloignés de l'emploi (articles en lien ci-dessous) ? Jugés "coûteux et peu efficaces" en termes de lutte contre le chômage par le gouvernement, seuls 310 000 sont prévus en 2017, soit 149 000 de moins qu'en 2016. Parmi eux, on recensait 45 000 contrats aidés d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) en 2016 ; on en comptera donc, pour cette rentrée, 50 000, soit près de la moitié des 110 000 contrats encore disponibles au budget 2017. Le gouvernement a en effet affirmé que, pour les contrats d'accompagnement dans l'emploi (CAE), secteur non-marchand, "les priorités arrêtées portent strictement sur l'outre-mer, l'Education nationale, le secteur sanitaire et social". Le cabinet de Sophie Cluzel assure que "chaque enfant qui a une notification aura son AVS".

Une cellule dédiée

A ce jour, l'Unapei (association de personnes avec un handicap mental) juge malgré tout l'ensemble des moyens d'accueil et d'accompagnement des enfants en situation de handicap "insuffisant" et déplore que "nombre d'entre eux se trouvent encore sans solution d'accueil et d'accompagnement éducatif ". Les deux ministères se disent conscients de "certaines difficultés rencontrées par les familles" et doivent donc travailler, dès le mois d'octobre, pour "rénover l'accompagnement des enfants et des jeunes en situation de handicap, dans le but d'améliorer la continuité de leurs parcours et les conditions de vie de leurs familles". Ils rappellent que les parents peuvent contacter la cellule « Aide handicap école » que le ministère de l'Éducation nationale met à leur disposition : 0 810 55 55 00 ou aidehandicapecole@education.gouv.fr .

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires27 Réagissez à cet article

Thèmes :

27 commentaires



























Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.