Proches aidants : leurs compétences valorisées via la VAE?

Mieux prendre en compte les compétences des aidants familiaux pour en faire un atout professionnel, c'est ce que vise un projet de loi. Il permettrait la validation des acquis de leur expérience (VAE) auprès d'un proche dépendant.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Des millions de postes non pourvus en France. Il y a donc urgence à s'attaquer « au fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi ». C'est le titre du projet de loi présenté en Conseil des ministres le 7 septembre 2022 (en lien ci-dessous). Face à cette hémorragie, comment reconstituer rapidement un vivier de forces vives ? Via une « réforme de la validation des acquis de l'expérience (VAE, définition en fin d'article), qui constitue la troisième voie d'accès à la certification aux côtés de la formation initiale et de la formation continue », fait valoir le gouvernement, qui entend, via ce texte, « poser les premiers jalons ». Comme l'avait déjà annoncé fin août 2022 Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, son article 4 concerne les proches aidants et aidants familiaux.

Comptabiliser les périodes de mise en situation pro

Parce que la VAE est un « levier majeur de promotion et d'aide à la résorption du chômage de longue durée dans des secteurs où les tensions de recrutement sont plus qu'exacerbées », ce projet de loi autorisera « les proches aidants à faire valoir les compétences acquises dans la prise en charge de la dépendance ou de la fin de vie d'un membre de la famille ». Le texte prévoit également « la comptabilisation des périodes de mise en situation en milieu professionnel au titre de la durée minimale d'expérience requise pour prétendre à la VAE » et de « simplifier certaines procédures ».

Une expertise du pendre soin

« Les aidants ont par exemple appris à faire un pansement, à poser un cathéter, à habiller, à aider au lever, à aménager le domicile ou encore à gérer des dossiers administratifs », illustre Christine Lamidel, directrice de Tilia, start-up dédiée à l'accompagnement des entreprises et salariés aidants. « Outre la reconnaissance et la valorisation de leurs compétences acquises en tant qu'aidant, ce dispositif leur offrira des possibilités de reconversion professionnelle, tout particulièrement à ceux qui ne sont pas diplômés, poursuit-elle. Ils pourront ainsi accéder plus facilement à des professions d'aide-soignant ou aide à domicile, des métiers du secteur sanitaire et social actuellement en très forte tension ».

La prise en compte des « soft skills »

Mais pas que... Cette mobilisation intervient à l'heure où les softs skills (compétences douces), l'intelligence collective et la qualité du climat social sont identifiées comme des facteurs déterminants de la performance. Les aidants auraient des qualités recherchées : compétences en communication, adaptation au changement, gestion et organisation, empathie mais également forte capacité de résilience. Pour les entreprises, consolider la reconnaissance de l'ensemble de ces expertises est un atout alors que de nombreux aidants délaissent de plus en plus leur emploi.

Les aidants en chiffres !

Pour prendre conscience de cet enjeu majeur, les chiffres parlent d'eux-mêmes : onze millions d'aidants en France qui s'occupent d'une personne âgée, malade ou handicapée sur leur temps libre, cinq millions sont salariés, soit un sur deux, un actif sur quatre sera aidant en 2030 (Baromètre Aider et travailler, Interfacia). En mars 2022, la plateforme RSE de France Stratégie a planché sur cette question inévitable, remettant au gouvernement 24 propositions pour mieux concilier vie professionnelle et personnelle (article en lien ci-dessous). Parmi elles, figurait la valorisation spécifique des compétences acquises par ces salariés aidants. Il recommandait la création d'un « service public de la reconnaissance de l'expérience » (REVA) chargé de dépoussiérer la VAE qui souffle ses vingt bougies cette année. Pour Christine Lamidel, « cette reconnaissance est une très bonne chose, qui va permettre de faire bouger les lignes ».

La VAE, c'est quoi ?

Rappelons que la VAE permet de valider les acquis de son expérience tout au long de sa vie pour favoriser son insertion ou son évolution professionnelle. Aux côtés de l'enseignement scolaire et de la formation professionnelle continue, elle constitue un levier d'accès à la certification accessible à tous, sans condition d'âge, de nationalité, de statut, de niveau de formation ou de qualification. Bien qu'elle ne soit pas une formation à proprement parler, la VAE relève du champ de la formation professionnelle continue au même titre que les bilans de compétences. Le projet de loi du 12 septembre 2022 vise à permettre aux associations de transitions professionnelles de prendre en charge les frais afférents à une procédure de VAE.

Salariés aidants : 2 RV dédiés à Paris

• En amont de la Journée nationale des aidants, le Mouvement des entreprises de France et Coopération santé organisent à Paris 7e, le 27 septembre 2022 (de 17 à 20h), un colloque intitulé « Aidants : un défi pour les entreprises ». En présence de Jean-Christophe Combe, il est destiné à sensibiliser, échanger sur les politiques publiques et partager les meilleures pratiques.

• Le 28 septembre (de 9 à 13h), c'est l'Observatoire solidaire des salariés-aidants qui prend le relais à l'occasion de son 3è colloque annuel qui proposera des « initiatives et des projets pour passer à l'action ! ». C'est 100 % en présentiel à Paris 15e.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.