AAH en couple : les sénateurs prêts à reprendre le travail

Les sénateurs, majoritairement de droite, souhaitent remettre sur le métier la proposition d'un calcul de l'AAH sans tenir compte des revenus du conjoint, qui a provoqué un bras-de-fer de la majorité face aux oppositions unanimes à l'Assemblée.

• Par

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article
Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 25 JUIN 2021
Encore un peu d'espoir ? Les sénateurs Républicains assurent qu'ils vont inscrire la proposition de loi sur la déconjugalisation de l'AAH des revenus du conjoint refusée par les députés de la majorité à l'Assemblée dans leur niche parlementaire. Ce serait à l'automne pour une 2e lecture. Ils entendent revenir à la version adoptée en mars 2021 par le Sénat.

ARTICLE INITIAL DU 21 JUIN 2021
La matinée de tumulte le 17 juin 2021 au Palais Bourbon s'est soldée par un vote bloqué demandé par le gouvernement pour empêcher l'adoption de cette "déconjugalisation" (articles en lien ci-dessous). "Après discussion avec Gérard Larcher, Président du Sénat, le groupe Les Républicains et Bruno Retailleau veulent continuer le combat pour la déconjugalisation de l'AAH", a indiqué sur Twitter le rapporteur du texte à la chambre haute, Philippe Mouiller, qui salue "cette volonté de faire aboutir cette mesure".

Un texte détricoté

Le Sénat en première lecture avait déjà validé très largement cette "déconjugalisation" mais les députés l'ont détricotée. En lieu et place, ils ont voté un abattement forfaitaire de 5 000 euros sur les revenus du conjoint, une formule jugée "plus redistributive" (article en lien ci-dessous). La secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Sophie Cluzel s'est engagée à reprendre cette mesure dans le cadre du prochain budget de la Sécu pour une application au 1er janvier 2022. Cela laisse augurer que la navette parlementaire sur la proposition de loi elle-même va s'arrêter là.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2021) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.