AAH : le député Pradié reproche au gouvernement son "flou"

Le député et secrétaire général de LR Aurélien Pradié reproche à la Première ministre, Elisabeth Borne, son "flou" sur la possible individualisation de l'AAH, annoncée le 6 juillet 2022, et lui demande de lancer la réforme dès maintenant.

• Par

Thèmes :

Commentaires4 Réagissez à cet article
Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 21 JUILLET 2022
428 voix pour et 1 contre. Un débat de trois heures. Ça y est, la déconjugalisation de l'AAH (allocation adulte handicapé), revendication portée par les associations depuis des années, a été votée par l'Assemblée nationale dans la nuit du 20 au 21 juillet 2022 avec une rare unanimité (article en lien ci-dessous). Pour pallier la perte éventuelle pour 45 000 couples, un "dispositif transitoire" a été adopté. Mais c'est la date de son entrée en vigueur, au plus tard le 1er octobre 2023 qui fait débat. "Une réunion de travail technique" sera organisée, a promis Olivier Dussopt, ministre du Travail. "Si nous pouvons aller plus loin, nous le ferons".

Les députés ont également voté la revalorisation de 4 % des pensions de retraite et d'invalidité et des prestations sociales, dont l'AAH, à compter du 1er juillet 2022.


ARTICLE INITIAL DU 8 JUILLET 2022
Le 6 juillet 2022, lors de sa déclaration de politique générale, Elisabeth Borne a déclaré qu'elle voulait "avancer sur la base du principe de la déconjugalisation" de l'Allocation adulte handicapé (AAH) (article en lien ci-dessous) "mais sans dire clairement les choses", estime Aurélien Pradié, secrétaire général du groupe Les Républicains et co-auteur d'une proposition de loi visant à "plus de justice et d'autonomie en faveur des personnes en situation de handicap". "Lors du précédent quinquennat, la majorité s'est opposée constamment à cette mesure. Aujourd'hui, la Première ministre paraît prête à l'adopter. C'est une bonne chose mais c'est encore flou. Elle semble la renvoyer après la conférence (nationale, ndlr) sur le handicap, c'est-à-dire d'ici un à deux ans", critique le député du Lot dans un entretien au Parisien.

Une proposition de loi prête à l'emploi

"Le groupe LR a déposé mardi 5 juillet une proposition de loi (PPL) sur la déconjugalisation de l'AAH, cosignée par 62 députés LR. Elle est opérationnelle et peut être mise en œuvre dès le projet de loi pouvoir d'achat", attendu dans l'hémicycle le 18 juillet, réclame Aurélien Pradié. "Le gouvernement prétend être dans la co-construction, voyons si c'est de la comédie ou si c'est sérieux. Je dis à la Première ministre: 'Si vos déclarations sur la déconjugalisation de l'AAH ne sont pas du pur baratin, suivez notre proposition dès la semaine prochaine'", poursuit ce cadre du parti de droite.

Revendication de longue date

La déconjugalisation de l'AAH, c'est à dire le fait de calculer le montant de l'allocation sans tenir compte des revenus du conjoint, est réclamée par de nombreuses associations et l'ensemble des oppositions, qui critiquent le "prix de l'amour" pour des personnes handicapées qui se mettent en couple et perdent tout ou partie de leur AAH. Elle figure ainsi dans la proposition de loi d'"urgence sociale" portée par la gauche Nupes. Le gouvernement et la majorité ont rejeté plusieurs fois la mesure en 2021 mais Emmanuel Macron avait promis en avril de "bouger" sur le sujet (article en lien ci-dessous).

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
4 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.