AAH et aide au logement : une erreur de la CAF inquiète

Depuis fin 2020, une demande de la CAF réclamant une déclaration de leur patrimoine est adressée à certains allocataires de l'AAH pour le calcul des aides au logement. C'est une erreur. Que faire, néanmoins, en cas de blocage ?

• Par

Thèmes :

Commentaires37 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Depuis fin 2020 et début 2021, certains allocataires de l'AAH (allocation adulte handicapé) ou leurs tuteurs reçoivent un courrier de leur CAF leur réclamant une déclaration de leur patrimoine pour le calcul des aides au logement  (APL, ALS et AFL). Le formulaire à remplir est particulièrement détaillé, portant sur le patrimoine mobilier imposable et non-imposable et sur la composition et la valeur du patrimoine immobilier. Il est accompagné d'un courrier qui stipule : « La loi prévoit que, pour le calcul de son aide au logement, l'allocataire doit aussi déclarer le montant de son patrimoine ». Il ajoute : « Attention : sans réponse de votre part, le droit à l'aide au logement ne peut être calculé ». De quoi inquiéter son destinataire…

Une erreur de la CAF

« Il s'agit d'une erreur de la CAF ! », avertit l'Unapei, association de personnes avec un handicap mental, alertée par de nombreuses familles et associations. Les allocataires de l'AAH, ainsi que ceux de l'AEEH (allocation d'éducation de l'enfant handicapé) et les résidents en établissements pour personnes âgées ne sont en effet pas concernés par la réforme (LOI n° 2015-1785 du 29 décembre 2015 de finances pour 2016) prenant en compte le patrimoine dans le calcul des aides au logement. Erreur confirmée officiellement fin janvier par la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Cette dernière assure que les personnes concernées n'ont pas à répondre à cette sollicitation et que ni le calcul des droits à l'aide au logement ni son attribution ne seront impactés. 

Que faire ?

Que les allocataires AAH qui ont déjà apporté une réponse à ce courrier, en transmettant les montants de leur patrimoine, se rassurent, cela n'aura pas d'incidence. L'Unapei encourage malgré tout ceux qui y ont accès à « vérifier leurs droits sur le compte allocataire en ligne ». En cas d'interruption ou de diminution des droits, n'hésitez pas à contacter votre CAF par les moyens habituels en expliquant la situation ; elle doit être au courant de cette erreur et vous assurer que les droits seront rectifiés. Si la situation n'est pas réglée, il est possible de faire appel au médiateur administratif de la CAF (contact à la même adresse que votre CAF) qui intervient lorsque le blocage persiste. Il est conseillé de lui envoyer un courrier doublé d'une copie adressée à la Commission de recours amiable (CRA), cette dernière, toujours à la même adresse, étant chargée des contestations. En cas de blocage persistant, l'Unapei invite les allocataires à l'alerter ( public@unapei.org ou 01 44 85 50 50).

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires37 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
37 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.