Candidats handicapés aux Européennes : #OuiJeMePrésente !

Moins de deux mois avant les élections européennes du 26 mai 2019. Si toutes les personnes handicapées pourront désormais voter, Sophie Cluzel les incite également à se porter candidates. Les chefs de partis ont été interpellés !

26 mars 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

M-2 avant les élections européennes ! Dernière ligne droite pour se présenter… Mais où sont les personnes handicapées ? Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap, lance un appel à candidatures et les encourage à se lancer en politique pour que, elles aussi, aient voix au chapitre. Près de 12 millions de Français sont en situation de handicap mais ils sont quasiment absents des bancs de l'Assemblée et du Sénat. Même constat au Parlement européen (article en lien ci-dessous), alors que 80 millions d'européens sont concernés. A quand une représentation plus réaliste de la société ?

Osez !

Le 6 février 2019, Sophie Cluzel adressait un courrier aux chefs de partis politiques afin qu'ils investissent des candidats en situation de handicap dans leur liste en vue des élections du 26 mai. Le 14 mars dernier, alors qu'elle reçoit les ministres européens en charge du handicap, au Quai d'Orsay (article en lien ci-dessous), elle réitère, déplorant qu'aucune personne handicapée ne soit présente « en position éligible ». Une bouteille à la mer ? Si la ministre doit convaincre les élus de la capacité des personnes handicapées à représenter leurs concitoyens, elle doit en faire de même avec les principales concernées. « Osez ! Allez présenter vos candidatures », les encourageaient-elles, sur Public Sénat, le 8 mars. Elle souhaite ainsi lever l'autocensure, leur redonner confiance et les inciter à faire fi des préjugés.

#OuiJeMePrésente !

L'inclusion des personnes handicapées sur la scène politique et économique ? Matthieu Annereau en a fait son cheval de bataille. Aveugle, ce député suppléant LREM se mobilise, depuis plusieurs années pour l'insertion de ses pairs dans les instances politiques, interpellant députés et sénateurs. Lors de la campagne des présidentielles de 2017, il se prononçait même en faveur d'un quota, comme dans les entreprises (article en lien ci-dessous). Président de l'Association pour la prise en compte du handicap dans les politiques publiques et privées (APHPP), il les encourage aujourd'hui à se porter candidates et à partager leur expérience sur la Toile avec le hashtag #OuiJeMePrésente. « Si le changement de regard passe nécessairement par une représentativité des personnes handicapées, l'enjeu va bien au-delà : le fossé grandissant entre la classe politique et nos concitoyens provient également d'assemblées non représentatives de notre société qui, pour être pleinement inclusive, doit faire force de sa diversité », explique l'association.

Droit de vote pour tous

Autre étape de taille lors de ces élections : tous les majeurs sous-tutelle pourront voter pour la première fois sans restriction. Un tournant décisif dans l'exercice des droits fondamentaux des personnes handicapées… Plus de 300 000 en étaient, jusqu'alors, privées car des juges de tutelles les considéraient « inaptes ». En novembre 2018, Sophie Cluzel avait fait du droit de vote un enjeu majeur de ce quinquennat. Quatre mois plus tard, il est temps d'aller encore plus loin…

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

2 commentaires


Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.