Cap'Handi : nouveau projet pour un sport accessible à tous

Le sport accessible à tous sans exception ! Telle est l'ambition de la Fédération française sports pour tous. En 2019, elle réaffirme ce droit et renouvelle son engagement en faveur des personnes handicapées avec la mise en place du projet Cap'Handi.

10 janvier 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

« Non, sport et handicap ne sont pas opposables ! » La Fédération française sports pour tous invite le plus grand nombre à faire fi des préjugés. Elle propose des activités adaptées dans plus de 3 200 clubs (liste en lien ci-dessous) et s'assure que leurs bienfaits (bien-être, épanouissement, lien social…) sont accessibles à tous. Depuis plusieurs années, la Fédération développe des initiatives à destination des publics les plus éloignés de la pratique sportive. L'objectif ? « Faire tomber, un à un, les obstacles. » En 2019, le handicap est au cœur de ses priorités avec la mise en place du projet Cap'Handi qui a pour credo : « Pour un sport accessible à tous, sans exception ».

Centre de ressources sport et handicap

Le 10 janvier 2019, soit 2024 jours avant la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, elle lance le CRNEA SH. Une date symbolique et un nom de code mystérieux pour ce Centre ressources national d'expertise et d'accompagnement sur la thématique « Sport et handicap ». Cette action « concrétise l'engagement et la volonté toujours grandissantes de développer et proposer des activités innovantes et multisports, adaptées et partagées entre personnes en situation de handicap et valides », affirme la Fédération. Pour y parvenir, elle accompagne son réseau de clubs et d'animateurs pour proposer une pédagogie et un accueil toujours plus adaptés. Il s'agit, dans le même temps, de montrer « l'enrichissement que peut apporter une pratique inclusive ». Cette initiative est soutenue par le Centre national pour le développement du sport (CNDS). Une collecte de fonds a également été mise en place pour couvrir les frais liés à la formation des animateurs et à l'acquisition du matériel.

Jeux 2024 : levier de développement ?

« La pratique du sport est un droit de l'Homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d'aucune sorte et dans l'esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l'esprit d'amitié, de solidarité et de fair-play ». Reprenant l'un des fondamentaux de l'Olympisme, Betty Charlier, présidente de la Fédération, renouvelle son engagement en faveur des Jeux de Paris 2024. « Tout l'enjeu est désormais de faire de ces Jeux un levier majeur du développement de la pratique physique et sportive pour tous ! »

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.