Cnaé : la nouvelle plateforme pour étudiants en détresse psy

Alerté par les difficultés psychiques des étudiants, le gouvernement met en place fin 2023 un nouvel outil, Cnaé. Ce numéro d'écoute gratuit et anonyme offre un premier accompagnement à ces jeunes en détresse.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Affiche officielle qui représente une jeune fille avec le logo «Cnaé».

70 %. C'est le nombre d'étudiants qui se déclarent en situation de mal-être, d'après une étude de la Mutuelle des étudiants (LMDE) de juillet 2022. Depuis la crise sanitaire, le tableau de la santé psychique des jeunes ne cesse de s'assombrir. Pour répondre à cet enjeu de santé publique, le gouvernement a mis en place un nouveau dispositif. Après le lancement de Santepsy.etudiant en 2021 (Lire : Plateforme Santé psy: pour aider les étudiants en difficulté), qui a notamment permis de dispenser 283 000 séances à plus de 57 000 étudiants, il crée fin 2023 une plateforme gratuite et confidentielle d'écoute, d'accompagnement, d'information et de signalement. Son nom ? Cnaé, pour « Coordination nationale d'accompagnement des étudiantes et étudiants ».

Une permanence diurne

Pour faire face à une recrudescence de demandes en période de fêtes, l'outil « est d'ores et déjà accessible », annonce le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à l'initiative de ce projet géré par l'association En avant toutes. Le numéro est joignable au 0 800 737 800 de 10 à 21h en semaine et de 10 à 14h le samedi. A l'autre bout de la ligne, des psychologues et travailleurs sociaux.

Complète Nightline, un service nocturne

A l'issue de cet échange, les étudiants accompagnés sont redirigés « vers les ressources et parcours adaptés » ou « des acteurs de terrain », précise le ministère. Ce nouveau numéro complète des dispositifs déjà existants comme celui de Nightline. L'association propose depuis 2016 un service d'écoute nocturne à destination des étudiants en détresse psychologique. Ainsi, il y aura désormais une quasi totale continuité, de jour comme de nuit (sauf le dimanche), dans l'accompagnement de ce public.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.