L'heure du choix pour le CNCPH : 400 candidats ont postulé!

Le Conseil national consultatif des personnes handicapées a lancé une grande campagne de candidatures en vue de son prochain renouvellement. 400 personnes ont répondu à l'appel dont 250 en tant que "personne qualifiée". Qui sera désigné ? 

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le CNCPH (Conseil national consultatif des personnes handicapées) fait peau neuve et recrute de nouveaux membres pour son prochain mandat 2020-2023. Pour ce faire, il avait lancé un appel à « manifestation d'intérêt », qui a pris fin le 13 décembre 2019. L'heure du bilan a sonné : plus de 400 candidatures ont été reçues de toute la France, dont près de 250 pour le seul collège de « personnes qualifiées », issues de la société civile, elles-mêmes en situation de handicap ou apportant leur expertise dans ce domaine.  

Plus de représentativité 

Cette démarche s'inscrit dans les préconisations du rapport Radian/Michels élaboré dans le cadre de la préparation de la Conférence nationale du handicap qui aura lieu le 11 février 2020 à l'Elysée (article en lien ci-dessous) ; il soulignait la « nécessité de renforcer à la fois la transparence dans la désignation des membres du Conseil et d'assurer une meilleure représentativité des personnes en situation de handicap ».

Créée en 1975, cette instance était d'abord composée des principales associations représentatives des personnes handicapées et des parents d'enfants handicapés. Plus tard, elle s'est élargie aux représentants des organisations syndicales, des collectivités territoriales… 2020 lui offre donc un nouveau visage avec davantage de personnes « issues de la société civile ».

L'heure du choix

Il revient maintenant à un « comité de recommandation », composé de huit membres* issus d'univers professionnels divers, de « rechercher un équilibre» pour, selon le communiqué du secrétariat d'Etat au Handicap « garantir la diversité des représentations et, parallèlement, trouver la voie d'un travail efficace pour une contribution de qualité du CNCPH à la construction des politiques publiques ». Il doit rendre « prochainement » ses propositions à la ministre, Sophie Cluzel, qui désignera début janvier les futurs membres -pour le moment au nombre de 116-. Jérémie Boroy, sourd de naissance, en sera le premier président en situation de handicap. Une mandature de trois ans qu'il souhaite placer « sous le signe de la participation et de l'expression collective » (article en lien ci-dessous). Il doit prendre ses fonctions le 22 janvier 2020 devant une assemblée en partie renouvelée. 

 *Cécile Rilhac (députée du Val d'Oise), Charles Gardou (anthropologue, professeur des Universités), Charlotte de Vilmorin (fondatrice de Wheeliz), Patricia Scherer (programme manager chez ICF), Jean-Marc de Saint-Geours (fondateur de l'association Handisurf), Gérard Uzan (chercheur), Patrice Robin (maire de Villaines-sous-Bois, 95), Hortense Desvilles (directrice des ressources humaines chez Eudonet CRM).

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.