Loi sur la fin de vie, une consultation citoyenne est lancée

Sur une question éthique qui divise, la fin de vie assistée, une consultation citoyenne est lancée. Les Français ont jusqu'au 16 février 2015 pour déposer leur réflexion en ligne. Une première expérimentation en France !

2 février 2015 • Par

Thèmes :

Parce que nos concitoyens souhaitent dans leur immense majorité être entendus, c'est-à-dire disposer de leur vie jusqu'à son ultime moment tout en bénéficiant d'une mort apaisée, une consultation citoyenne est lancé qui propose de rassembler le point de vue des Français sur un sujet grave, qui divise.

Une première en France

A l'initiative du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui souhaite que les internautes puissent donner directement leur avis sur les textes examinés par les députés, une première expérimentation a été mise en place pour l'examen de la proposition de loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie présentée par M. Alain Claeys (SRC, Vienne) et M. Jean Leonetti (UMP, Alpes-Maritimes). Déposée le 21 janvier 2015 sur le bureau de l'Assemblée nationale, elle fait suite à un rapport remis par ces deux députés, le 12 décembre 2014, au Président de la République.

Jusqu'au 16 février pour déposer son avis

Les internautes disposent d'une rubrique dédiée pour envoyer, jusqu'au 16 février 2015 à midi, leurs commentaires sur les articles de la proposition de loi et pourront consulter l'ensemble des messages postés sur le site de l'Assemblée. Versés au débat, ces avis pourront notamment être exploités par le rapporteur de la proposition de loi lors de l'examen de celle-ci en commission des affaires sociales et en séance publique et plus généralement par l'ensemble de la représentation nationale. Selon le communiqué  « Après la mise à disposition des données de l'Assemblée nationale en format « open data », cette première contribution citoyenne constitue une avancée démocratique, qui s'inscrit plus largement dans le cadre du programme fixé en octobre dernier par le Président de l'Assemblée nationale, plaçant cette année parlementaire sous le signe de la révolution numérique. » Sur la page dédiée, plusieurs dizaines de Français se sont déjà exprimés.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires18 Réagissez à cet article

Thèmes :

18 commentaires


















Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.