Covid-19 : étudiant en situation de handicap, que faire?

N°14: je suis un étudiant ou stagiaire handicapé, que faire ? Après plusieurs jours de confinement, des interrogations émergent en cas de handicap. Pour y répondre, le gouvernement publie des questions-réponses sur diverses thématiques.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article
Illustration article

Voilà plusieurs semaines que la population française est confinée. De nombreuses inquiétudes et interrogations émergent notamment de la part des personnes handicapées et de leurs proches. Pour les centraliser, le Comité interministériel du handicap (CIH) a mis en place une foire aux questions (FAQ) et s'engage à apporter quotidiennement des réponses pratiques. Des pages de conseils pratiques, que nous avons découpées en rubriques à découvrir intégralement dans notre onglet Flash Actus ( https://informations.handicap.fr/a-covid-19-toutes-les-reponses-cas-de-handicap-12732.php  ). Elles seront régulièrement réactualisées selon les problématiques et les difficultés qui se manifesteront au fil des jours. Des interrogations concernent notamment les étudiants ou stagiaires en situation de handicap.


• Je suis étudiant, comment trouver de l'aide auprès de mes pairs ?

Sous le haut patronage du Secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées, la FÉDÉEH lance une plateforme d'entraide pour les jeunes handicapés. Elle permet :
- à chaque lycéen, étudiant ou jeune diplômé handicapé d'exprimer son besoin (scolaire, méthodologique, l'orientation, d'insertion professionnelle et/ou autre), le mode de communication à distance qu'il souhaite privilégier et sa préférence éventuelle pour une aide provenant d'un pair qui partage la même situation de handicap que lui ;
- à chaque jeune aidant, handicapé ou non, de présenter ses compétences, le type d'aide et le temps disponible qu'il propose, ainsi que sa familiarité éventuelle (connaissance, expérience) avec le handicap en général et/ou un handicap en particulier. S'il en a besoin ou en exprime le souhait, une formation peut lui être apportée par un bénévole de la FÉDÉEH expérimenté.
www.entraide-handicap-fedeeh.org


• Concernant l'accès à l'enseignement supérieur, le calendrier de ParcourSup est-il modifié ?

La procédure ParcourSup étant dématérialisée, elle se poursuit dans des conditions normales. Après la confirmation des voeux, la phase d'admission débute le 19 mai comme prévu. Une FAQ dédiée est disponible sur : https://www.parcoursup.fr/index.php?desc=covid19

Par ailleurs, la plupart des établissements dont l'accès était conditionné au passage d'épreuvesécrites et/ou orales les années précédentes ont modifié ces modalités avec un examen desdossiers. Vous serez informé directement par l'établissement et/ou via votre dossier Parcoursup de ces changements. Une demande d'attention particulière a été faite auprès de ces établissements afin qu'ils soient vigilants aux candidatures dont le parcours a pu êtreimpacté par les conséquences d'une situation de handicap. Si l'établissement que vous avez choisi maintient des épreuves pour la sélection descandidats, vous serez informé directement par l'établissement et/ou via votre dossier Parcoursup. Si la proposition d'admission que vous aurez reçue après le 19 mai 2020 n'est pas compatible avec votre situation de handicap, vous pourrez solliciter le recteur de votre académie pour demander un réexamen de votre dossier.

Les services d'assistance Parcoursup restent disponibles et compétents pour répondre aux questions relatives au handicap :
- Par téléphone via le numéro vert 0800 400 070, ouvert du lundi au vendredi de 10h à 16h (numéros spécifiques pour les DOM et COM)

- Par mail via la rubrique contact ou par tchat :

https://www.parcoursup.fr/index.php?desc=contact#mail
- Par www.acce-o.fr/client/parcoursup pour les personnes sourdes et malentendantes via trois modes de communication : la visio-interprétation en langue des signes française (LSF), la transcription instantanée de la parole (TIP) et le visio-codage en langue française parlée complétée.
-Par mail via la rubrique contact depuis le dossier Parcoursup.   

Pour toute information concernant l'orientation et les questions de handicap, l'ONISEP (article en lien ci-dessous) propose désormais un accès gratuit à ses publications sur
http://kitpedagogique.onisep.fr/handicap

• Que faire si je rencontre des difficultés dans le cadre de mes études ?

La continuité pédagogique est organisée par les enseignants. Si vous rencontrez des difficultés liées à votre situation pour suivre les enseignements proposés et/ou pour ce qui concerne les modalités d'évaluation proposées, contactez le dispositif handicap ( https://www.etudiant.gouv.fr/pid38441/etudiants-en-situation-de-handicap.html ) ou le référent handicap de votre établissement qui vous accompagne habituellement.

• Vous avez des difficultés à préparer vos examens ou avez des questions sur la mise en place des aménagements dont vous avez besoin pour la passation des épreuves ?

Contactez le référent ou service handicap de votre établissement et ce même si vous n'étiez pas inscrit(e) dans ce service avant le confinement ; vous pouvez trouver ses coordonnées sur le portail de votre établissement ou sur https://www.etudiant.gouv.fr/pid38441/etudiants-en-situation-de-handicap.html. Il vous proposera de réajuster le plan d'accompagnement dont vous disposez ou, si ce n'est pas le cas, vous soumettra des accompagnements.

Si vous n'avez pas encore eu d'avis de préconisation d'aménagements par un médecin désigné par la CDAPH, contactez le référent/service handicap qui vous mettra en contact avec le service de santé qui organise des consultations, notamment en visio. Seule la notification d'aménagement établie par l'autorité administrative organisatrice des examens ou concours, notamment en fonction de l'avis du médecin, précise les aménagements qui vous sont octroyés.

Si vous pensez que les aménagements aux examens qui vous ont été notifiés avant le confinement ne sont plus adaptés aux nouvelles modalités d'examen, contactez votre référent handicap d'établissement qui pourra revoir avec vous, le médecin désigné par la CDAPH et l'équipe pédagogique, ces aménagements et vous proposer, le cas échéant, les ajustements les plus adaptés à votre situation.

• Je suis stagiaire en formation dans un centre de rééducation professionnel ou dans un centre de pré orientation, ma rémunération en tant que stagiaire va-t-elle être maintenue même si le centre est fermé ?

Si votre centre de rééducation professionnelle ou de pré orientation est en capacité d'assurer la poursuite de la formation à distance, vous continuez la formation proposée. Si la session de formation est suspendue, elle reprendra, quand cela sera possible, au stade où elle a été arrêtée. Dans tous les cas, le principe est le maintien d'une rémunération pour le bénéficiaire de la formation. Ainsi, si vous êtes stagiaire en CRP ou CPO, votre rémunération est maintenue même si la formation est suspendue.

• Que faire si j'ai une question / un problème de santé ?

Pendant cette période, tous les services de santé universitaire assurent une permanence, au moins en ligne ou téléphonique, et ont reçu l'autorisation de réaliser des suivis et de prescrire des traitements. Pour ceux qui se trouvent en résidence universitaire, le Crous peut également faire le lien avec le service de santé et le dispositif handicap qui vous accompagne habituellement. Vous trouverez les modalités de contact de votre service sur le site de votre établissement.

Pendant le confinement, il ne faut pas hésiter à signaler aux dispositifs handicap tout autre problème lié à l'isolement (besoins de course, situation psychologique). Ceux-ci peuvent, en relation avec les Crous, les services de santé et les acteurs locaux, vous informer sur des réponses mises en place localement. 

• 40 000 étudiants mobilisés pour la réserve sociale

Par ailleurs, 40 000 étudiants en travail social sont appelés en renfort des établissements sociaux et médico-sociaux pour gérer la crise sanitaire déclenchée par l'épidémie de coronavirus. Cette action est mise en œuvre par le gouvernement pour améliorer la prise en charge des patients les plus fragiles (article complet en lien ci-dessous). « Ces jeunes pourront, en stage ou en CDD, continuer à assurer la continuité de la prise en charge de leurs publics, explique-t-il dans un communiqué. Les préfectures avec l'appui des commissaires à la lutte contre la pauvreté font actuellement remonter les besoins des établissements et permettront de faire le lien avec les centres de formation. » Une « réserve sociale » en cours de constitution, qui a vocation à contribuer activement au maintien de l'action sociale et médico-sociale.

• Un soutien financier renforcé pour les étudiants

Le 31 mars, le gouvernement annonce qu'il se mobilise pour accompagner et soutenir les étudiants dans cette période d'épidémie et d'état d'urgence sanitaire. En plus de l'élargissement du financement des dispositifs d'aide sociale via la contribution de vie étudiante et de campus (CVEC), Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, débloque 10 millions d'euros supplémentaires dédiés aux aides spécifiques d'urgence attribuées par les CROUS. Ils doivent permettre d'offrir des réponses immédiates aux besoins les plus urgents : satisfaction des besoins alimentaires, financement d'outils informatiques, soutien financier pour ceux qui occupaient des jobs étudiants... Dans ce contexte, il assure qu'une « attention particulière sera prêtée aux étudiants en situation de handicap ou qui ont des problèmes de santé ».

Partager sur :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.