Déconfinement, phase 2 : les nouvelles mesures handisport

Réouverture des salles, piscines... Alors que la France entre dans la seconde phase du déconfinement, quelles nouvelles mesures dans le champ du (handi)sport ? Les réponses dans le "Plan fédéral handisport phase 2", publié par la Fédération dédiée.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Cette crise sanitaire a permis de souligner l'importance de l'activité physique en matière de santé publique », se félicite la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Alors que la France entame sa deuxième phase de confinement, quels changements dans le secteur du sport ? Pour faire face aux nouveaux défis imposés par la pandémie, la Fédération française handisport actualise son « plan de déconfinement fédéral » et publie « la phase 2 » (en lien ci-dessous). Ce guide de 20 pages s'articule sur la base d'un protocole sanitaire et médical fédéral et sera amené à évoluer après le 22 juin, lors de la phase 3. L'objectif : poursuivre une reprise progressive des activités sportives et associatives. En parallèle, le ministère des Sports publie cinq guides pratiques post-confinement.

Ouverture des établissements recevant du public

Avant le 2 juin, seuls les équipements de plein air étaient habilités à recevoir du public. Le gouvernement a désormais donné son accord pour la réouverture des équipements sportifs couverts, mais seulement en zone verte. Par conséquent, les gymnases, les salles de sport et les piscines pourront rouvrir leurs portes au public selon un calendrier propre à chaque collectivité ou exploitant, « en fonction du délai nécessaire à la remise en service des équipements concernés après plus de deux mois de fermeture », précise le plan. Et dans les zones orange ? Réouverture prévue à partir du 22 juin. Quant aux plans d'eau, plages et rivières, ils sont désormais accessibles sur tout le territoire, tandis que les bases de loisirs sont ouvertes au public à partir du 2 juin en zone verte et du 22 juin en zone orange. D'autre part, la Fédération française handisport annonce la réouverture progressive de son siège fédéral, à Paris, à compter du 3 juin 2020.

Haut niveau : une reprise pour tous le 2 juin

Autorisés, à titre dérogatoire, à retourner dans les salles pour s'entraîner et à se réunir à plus de dix personnes depuis le 11 mai dans le cadre de leur activité professionnelle, tous les athlètes de haut niveau et professionnels pourront, dès le 2 juin, reprendre leur activité. « Cette autorisation s'accompagnera, pour les sports collectifs et de combat, d'un protocole de dépistage régulier proposé par le ministère des Sports  et dont la charge financière incombera aux instances sportives et aux employeurs », indique le guide. Cette reprise n'autorisera toutefois pas les contacts pour les sportifs avant le 22 juin, mais permettra de reprendre un entraînement sous surveillance, avec un suivi médical renforcé.

Evènements et rassemblements

Si, dans l'espace public, la limite du rassemblement autorisé demeure à dix personnes, le Premier ministre a indiqué que, dans les établissements couverts recevant du public, la jauge d'accueil permise pour les organisateurs de manifestations sera fixée à 5 000 personnes maximum. Toutefois, le préfet est en capacité de la réduire en fonction des circonstances locales. Par ailleurs, les stades n'accueilleront pas de spectateurs avant le 22 juin, au plus tôt. Reportés, les Jeux paralympiques se tiendront, quant à eux, du 24 août au 5 septembre 2021.

Récapitulatif des consignes sanitaires

L'accueil des publics et la pratique sportive devront respecter strictement les consignes sanitaires en vigueur :

  • Pas de rassemblement de plus de 10 personnes dans l'espace public,
  • Le respect d'une distanciation physique spécifique est impératif (10 mètres pour une activité physique comme le jogging ou le vélo, 5 mètres pour une activité à intensité modérée comme la marche et 4m2 pour les activités en plein air type tennis, yoga et fitness),
  • Pas de contact entre les pratiquants.
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !