Deux affaires de maltraitance sur personnes handicapées

Une enquête a été ouverte pour agressions sexuelles sur personnes vulnérables à la suite de deux signalements effectués en août par des personnes handicapées, qui mettent en cause un éducateur de leur foyer. Une autre pour maltraitance dans le Jura...

21 novembre 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

"Une enquête préliminaire a été ouverte pour agression sexuelle sur personnes vulnérables à la suite de deux signalements, de l'association les Papillons blancs qui gèrent le foyer de La Licorne à Pont-Audemer (Eure), et d'une famille, auprès du parquet d'Evreux", a déclaré à l'AFP la procureure d'Evreux Dominique Puechmaille le 21 novembre 2019.

Un dossier compliqué

"L'enquête ne fait que commencer. C'est un dossier assez compliqué, on a affaire à des personnes handicapées, et c'est donc compliqué de savoir ce qu'il s'est passé", a ajouté la procureure. Selon la gendarmerie, "la personne mise en cause est un éducateur travaillant au foyer". "Pour le moment, il y a une seule victime identifiée, majeure. Beaucoup d'auditions sont menées et des recherches pour identifier d'autres victimes sont en cours", a-t-on précisé de même source, précisant que l'éducateur avait été relevé de ses fonctions, mais n'avait pas été placé en garde à vue.

Une autre affaire dans le Jura

Par ailleurs, de nombreuses pratiques dangereuses et actes susceptibles d'être de maltraitance ont été révélés par un rapport de l'Agence régionale de santé à la Ferme du Sillon, le seul établissement d'accueil d'adultes autistes du Jura. Il y est mentionné "la mise à l'isolement de plusieurs patients (enfermement à clé dans un local exigu sans rafraîchissement en été, de surcroît pendant l'alerte canicule)", ainsi que des sédations injustifiées. Un administrateur provisoire a été nommé pour six mois.

Ces affaires éclatent au moment où, dans son rapport annuel, le Défenseur des droits appelle les institutions à mieux garantir les droits des enfants, après avoir été saisi de nombreux cas de violences dans ces lieux (article en lien ci-dessous). Le handicap concerne 18% des cas. Les adultes ne sont pas épargnés…

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.