Mondiaux de paracyclisme : la France finit 3e nation !

L'élite du paracyclisme au vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines pour les championnats du monde sur piste (20-23 octobre 2022). 230 athlètes ont mouillé le maillot pour décrocher l'une des 61 médailles d'or. Avec 6 titres, la France termine 3e.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 23 OCTOBRE 2022
Historique, la France 3e nation mondiale ! L'équipe de France, à domicile, a terminé à la troisième place du classement des nations avec 17 médailles (6 or, 5 argent et 6 bronze) lors des championnats du monde sur piste du 20 au 23 octobre 2022. Sur l'anneau de Saint-Quentin-en-Yvelines, qui accueillera les épreuves paralympiques dans moins deux ans, les Bleus ont été devancés par la Grande-Bretagne (28 médailles dont 20 en or) et l'Australie (19 médailles dont 7 en or). Les leaders ont répondu présents avec, en chef de file, un Alexandre Léauté intouchable, qui a établi des records du monde sur les trois épreuves auxquelles il a participé et décroché 4 médailles d'or. Quant à Dorian Foulon, il repart avec deux titres. À noter également la montée en puissance de la jeune génération et d'autres performances de haut-rang !

ARTICLE INITIAL DU 15 OCTOBRE 2022
230 paracyclistes venus de 39 pays fouleront, du 20 au 23 octobre 2022, le parquet du vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, qui se situe en réalité à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines). Rendez-vous déterminant pour l'élite internationale, les championnats du monde sur piste marquent le début du long chemin de sélection vers les Jeux paralympiques de Paris 2024. Que les athlètes soient en tandem pour les déficients visuels (B) ou en vélo traditionnel pour les autres catégories, ils poursuivront le même objectif : remporter l'une des 61 médailles d'or en jeu.

Valoriser le paracyclisme en IDF

Parmi eux, de nombreux médaillés de Tokyo 2020, à l'instar de l'Australienne Paige Greeco ou encore de l'Allemand Griet Hoet, impatients de se frotter aux meilleurs mondiaux. Les cyclistes tricolores revenus, quant à eux, avec cinq médailles sur les épreuves de piste tenteront de confirmer leur place de leader. « Au-delà de leur offrir une organisation optimale pour préparer les équipes aux prochaines échéances du calendrier paralympique, ces mondiaux seront également l'occasion de valoriser le cyclisme handisport en Ile-de-France et de favoriser la pratique pour tous », explique la Fédération française handisport qui organise cet « évènement d'envergure » sous l'égide de l'Union cycliste internationale (UCI). « La France est incontestablement l'une des nations qui comptent dans le paracyclisme, tant au niveau des performances que de l'implication de ceux qui le soutiennent », estime David Lappartient, directeur de l'UCI, qui attend avec impatience de « vibrer » au rythme des « nouveaux records ».

L'ensemble de la compétition sera diffusée en live sur la chaîne YouTube de la FFH  et sur le site de l'UCI. En piste !

© Jean-Baptiste Benavent/FFH

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.