Film : Dorine, pilote paraplégique, prend son envol sur TF1

"Au-dessus des nuages" met un coup de projecteur sur le parcours hors normes de Dorine Bourneton, la première pilote de voltige handicapée. Un téléfilm inspirant diffusé sur TF1 le 9 novembre 2020 à 21h05. Certifié sans pathos ni cliché !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Par Frédéric Pouchot

Avec "Au-dessus des nuages", téléfilm inspirant sur Dorine Bourneton, la première pilote de voltige handicapée au monde (incarnée par Alice Taglioni), TF1 met à l'honneur à une heure de grande écoute les personnes en situation de handicap, sans faire de la paraplégie le sujet central.

Une passion, voler

Librement adapté de deux livres, dont un ouvrage éponyme paru en 2015, dans lesquels Dorine Bourneton déroule le récit de sa vie, le film -diffusé le 9 novembre 2020 en première partie de soirée- met sous les projecteurs le parcours incroyable d'une femme dont la vie tourne autour d'une passion : voler. Une histoire qui aurait pourtant pu s'arrêter net, lorsqu'elle perd l'usage de ses jambes lors d'un accident d'avion, en 1991, à 16 ans. Au lieu de se laisser clouer au sol, elle se bat pour pouvoir voler, grâce à la rencontre d'un aviateur paraplégique, Guillaume Féral (joué par Lannick Gautry). Dorine va se mettre à la voltige et contribuer à ce que la licence professionnelle de pilote soit ouverte aux personnes en situation de handicap, en 2003. Et elle a eu l'honneur de réaliser une démonstration au salon du Bourget en 2015 (article en lien ci-dessous).

Parcours semé d'obstacles

Mais plutôt que sa vie de pionnière, "Au-dessus des nuages" est un portrait personnel, où l'on suit surtout son parcours semé d'obstacles pour montrer qu'elle est une femme comme les autres : de la galère pour avoir des rendez-vous amoureux ou trouver un emploi à la naissance de sa fille Lili, puis son divorce qui l'oblige à démontrer qu'elle est une bonne mère, en dépit de son handicap et de sa passion dévorante pour le vol... Si des épisodes ont été rajoutés (comme la fugue de sa fille, qui sert d'introduction) et certains détails modifiés pour les besoins du scénario, Dorine Bourneton trouve le téléfilm fidèle à ce qu'elle voulait transmettre. "Il fallait résumer 30 ans d'une vie en 90 minutes, et pour pouvoir faire vivre au public les émotions que j'ai vécues et certains moments de ma vie, il fallait réécrire l'histoire, mais le fil conducteur reste proche de la réalité", raconte à l'AFP l'aviatrice, émue par le résultat.

Pas de cliché !

"Ca me fait pleurer, que la scène soit gaie ou triste, parce que c'est tellement beau qu'une actrice se mette dans la peau d'une personne handicapée, et arrive à nous faire revivre les choses que j'ai ressenties". Avec Alice Taglioni, "on se ressemble parce qu'on a ce même côté un peu garçon manqué, athlétique, femme forte, mais avec une grande féminité... elle ne m'incarne pas, elle me sublime !", s'enthousiasme-t-elle. "Dorine c'est une femme exceptionnelle, qui nous apprend à ne jamais perdre nos rêves", salue en retour l'actrice, heureuse de s'être vue confiée "ce rôle incroyable". "On s'est rencontrées, et c'était important pour moi d'avoir son regard et ses conseils, notamment sur le fait d'évoluer en fauteuil roulant ou comme pilote...", raconte Alice Taglioni. "On ne voulait surtout pas rentrer dans des clichés, ou chercher à apitoyer les gens", souligne l'actrice.

Instinct de survie

"J'espère qu''Au-dessus des nuages' va faire évoluer le regard des gens", déclare de son côté Dorine Bourneton. "Le handicap fait peur, et l'objectif de ce film c'est de montrer qu'on est pareils !", même si la vie est parfois "plus difficile" pour les personnes en fauteuil. Mais d'où vient cette force qu'on retrouve tout au long du téléfilm ? "C'est l'instinct de survie, quand j'ai eu mon accident, j'ai failli mourir et j'ai eu une telle chance qu'on m'ait retrouvée que ça me pousse à agir", confie-t-elle. Et c'est le ciel qui lui a permis de se transcender : "l'avion m'a mise dans un fauteuil, mais c'est grâce à l'apprentissage de la voltige que j'ai réussi à me reconstruire de l'intérieur".

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.