Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian

Gilets jaunes : un fauteuil roulant est-il une arme ?

Le procès de la militante Odile Maurin pour outrage et violences envers des policiers est reporté au mois d'octobre. Elle est convoquée pour avoir utilisé, lors d'une manifestation, son fauteuil roulant comme "arme par destination".

16 mai 2019 • Par

Thèmes :

Le procès d'Odile Morin a été reporté au 11 octobre 2019 à la demande de la défense, qui n'a toujours pas reçu le dossier d'accusation, a précisé Me Pascal Nakache, qui défend cette quinquagénaire, présidente de l'association Handi-social et figure des "gilets jaunes" toulousains. Odile Maurin, qui se déplace en fauteuil électrique, s'est fait connaître depuis plusieurs mois en menant des actions coups de poing contre la loi Elan qui restreint notamment la proportion de logements accessibles aux personnes handicapées dans le neuf. Avec plusieurs militants, elle avait bloqué le convoi de l'Airbus A 380, une cimenterie, la gare de Toulouse et s'était introduite sur les pistes de l'aéroport de Blagnac avant d'enfariner Adrien Taquet, alors député (articles en lien ci-dessous).

Une arme par destination

Depuis décembre, elle participe également activement aux manifestations des  "gilets jaunes" dans la ville rose et devait donc répondre devant la justice de faits qui ont eu lieu le 30 mars. "Ce jour-là, la police nous a empêchés de poursuivre notre marche alors que le cortège était totalement pacifique", a-t-elle indiqué à l'AFP, déplorant l'usage par les forces de l'ordre "de grenades lacrymogènes et du canon à eau". L'activiste, qui avait alors décidé de s'interposer avec son fauteuil devant le canon à eau de la police est poursuivie pour avoir "volontairement commis des violences" sur deux policiers, "avec l'usage d'une arme par destination" en l'occurrence "son fauteuil roulant", a précisé l'avocat.
Très active sur Facebook, elle est par ailleurs accusée d'avoir outragé la commissaire qui commandait le dispositif de maintien de l'ordre le 30 mars, et dont elle avait publié la photo dans un post, faits qu'Odile Morin a reconnus.

Illustration article
Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.