Hackathon handicap à Paris : pour inventer des objets utiles

Depuis 2014, plus de 600 solutions innovantes pour personnes handicapées ont vu le jour dans les "hackathons" organisés dans le monde sous la bannière de l'association TOM. Le 1er arrive en France en juillet 2022. Pour s'équiper de chez soi !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Un tourne-pages commandé par le souffle, un casque de réalité virtuelle utilisable sans manettes : des dizaines d'ingénieurs, développeurs et autres bricoleurs sont attendus les 12 et 13 juillet 2022 à Paris lors du premier "hackathon" organisé en France sous la bannière de l'association TOM (lien ci-dessous), pour "Tikkun Olam Makers", d'une expression hébraïque qui signifie "changer le monde". Objectif ? Inventer des dispositifs utiles aux personnes handicapées.

Des émules dans 35 pays

Calqué sur une idée née en Israël en 2014 et qui a fait des émules dans 35 pays, cet événement réunira pendant deux jours et une nuit 14 équipes de créateurs, étudiants ou inventeurs, qui s'efforceront d'apporter une réponse à 14 besoins concrets non résolus, ont annoncé cette semaine les organisateurs. Les "porteurs de projets", qui font part d'un besoin, seront présents pendant la phase de conception. Et le manuel de fabrication des objets créés sera ensuite disponible en "open source", afin que les prototypes innovants puissent être fabriqués par le plus grand nombre pour un prix modique, a expliqué Claire Chokron, présidente de l'association TOM France, lors d'une soirée de lancement de l'événement à Paris.

Des idées innovantes

Parmi les 14 "besoins" retenus, celui de Jonathan Nadjar, 35 ans, atteint de myopathie, qui souhaite explorer le métavers avec un casque de réalité virtuelle, mais n'a pas l'usage de ses mains. Or, ce type d'équipement est actuellement forcément couplé à des manettes. Ou encore celui de Rivka Saada, atteinte d'un handicap moteur et qui souhaiterait disposer d'un appareil capable de tourner à sa place les pages de son livre. De son côté, le Pr Edoardo Malfatti, chercheur et neurologue à l'hôpital parisien Henri-Mondor, rêve d'un appareil capable de mesurer avec une plus grande précision qu'actuellement la force des muscles de ses patients souffrant de maladies neuromusculaires. Faute d'un tel dispositif, a-t-il expliqué, il est difficile d'évaluer l'efficacité des traitements innovants sur lesquels travaillent les chercheurs.

A construire facilement chez soi

Depuis 2014, plus de 600 solutions innovantes ont vu le jour dans ces différents "hackathons" organisés dans le monde. Parmi ces inventions, que chacun ou presque peut construire facilement chez soi : une chaise roulante à très bas coût pour enfants en bas âge, ou une planche à découper les légumes utilisable avec une seule main. Une équipe israélienne a également créé, avec une simple imprimante 3D, une prothèse pouvant être utilisée par une violoniste, qui y a fixé son archet.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.