AESH : une hausse des salaires de 10 % en septembre 2023

Les revendications des accompagnants d'élèves en situation de handicap ont porté leurs fruits. Ils bénéficieront d'une revalorisation salariale de 10 % dès septembre 2023. Objectif : répondre aux difficultés de ce métier précaire et peu attractif.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Les quelque 132 000 accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) bénéficieront à la rentrée scolaire 2023 d'une augmentation salariale de 10 %, annonce le gouvernement le 2 novembre 2022. L'exécutif donnera un avis favorable à un amendement en ce sens au projet de loi de finances déposé par la députée (LREM) Stella Dupont, a précisé le ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, devant la commission des Finances de l'Assemblée nationale.

+ 240 millions d'euros par an

Ce coup de pouce représente "un investissement de 80 millions d'euros pour ces personnels" pour la période allant de septembre à décembre 2023, a souligné M. Attal, soit environ 240 millions d'euros en année pleine à partir de 2024. L'amendement déposé par Mme Dupont vise à répondre aux difficultés d'un métier "peu attractif à cause de sa précarité (et) du salaire", selon l'exposé des motifs. Beaucoup d'AESH travaillent à temps partiel, si bien que le nombre de postes budgétés en "équivalent temps plein" (ETP) est moindre. On comptait ainsi 79 000 ETP à la rentrée 2022, et près de 83 000 sont prévus à celle de 2023, selon l'entourage de M. Attal. Par ailleurs, au total, quelque 430 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés en milieu ordinaire pour l'année 2022/2023.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.