Initiation cash : le rugby fauteuil fait le buzz sur le Net

Ses vidéos sur le handicap font un carton ! Après avoir défié Théo Curin à la natation, l'influenceur Tibo InShape se confronte à des joueurs de rugby fauteuil. Déjà 918 000 vues ! La recette de son succès ? Un ton cash et des vidéos dynamiques.

30 juin 2019 • Par

Thèmes :

Près de 918 000 vues en une dizaine de jours. L'influenceur Thibaud Delapart, dit Tibo InShape, réalise un coup de maître en publiant une nouvelle vidéo sur le handicap, au titre évocateur : « Je tombe au rugby fauteuil ». C'est la deuxième fois qu'il aborde ce sujet, en images. En août 2018, son interview de Théo Curin, le champion de natation quadri-amputé, avait affolé les compteurs avec plus de 6 millions de vues (article en lien ci-dessous). La recette de son succès ? Des vidéos dynamiques, bien loin du pathos qui est parfois assimilé, à tort, au handicap.

Un sport de bourrin

« C'est quoi ce sport de bourrin ? C'est pire que le vrai rugby ! ». Tout comme dans sa première vidéo, Thibaud ne prend pas de pincettes. Il aborde le handicap franchement, sans détour et avec un naturel rafraîchissant. Pas de place pour la gêne ou les faux-semblants. En 12 minutes, les internautes découvrent l'origine du rugby fauteuil et les vedettes du stade toulousain rugby handisport, multiples champions de France. « Ce sport a été créé au Canada en 1976, par d'anciens joueurs de hockey et de rugby qui se sont retrouvés en fauteuil roulant, comme moi, explique Matthieu, 29 ans, devenu tétraplégique à la suite d'un accident de la vie. Ils ont créé le rugby fauteuil pour retrouver un semblant d'intensité et d'action. »

Les deltoïdes en feu  

Le rugby fauteuil est donc un mélange de plusieurs sports. Il se joue à quatre contre quatre sur un terrain de basket, avec un ballon de volley, « le plus léger possible, pour ne pas pénaliser les personnes atteintes des quatre membres », précise Matthieu. Le but est de marquer un essai en gardant le ballon sur les jambes. Les matchs durent quatre fois huit minutes. « C'est un sport très visuel, assez violent, avec de gros contacts », prévient le jeune joueur. Le ton de la séance est donné, c'est parti pour l'entraînement ! Thibaud enfile le maillot officiel de l'équipe et une paire de gants qui permet aux joueurs d'attraper la balle avec plus de précision tout en leur redonnant une certaine rigidité dans les doigts. Ceinture sanglée, il teste le fauteuil, fait quelques passes, marque plusieurs essais et tente de résister aux contacts, toujours avec le sourire. « J'ai les deltoïdes en feu ! », lance-t-il. Et il n'a encore rien vu… Fini de rigoler, place au match !

Gare à la chute

Ultime recommandation : « Fais gaffe, si tu tombes, le fauteuil te tombe dessus ». « Ah, ça on ne me l'avait pas dit ! », s'inquiète le YouTubeur. Trop tard, il ne peut plus faire marche-arrière. Il traverse le terrain à vive allure et marque son premier essai. Fair-play, il remercie son coéquipier : « T'auras ton chèque tout à l'heure ». Quelques face-à-face percutants et des centaines de gouttes de sueur plus tard, il s'exclame : « Oh, le sport de malade ! C'est violent mais c'est rigolo. » Pour Matthieu, c'est un « bénéfice énorme » qui permet de se « vider l'esprit » mais aussi de gagner en « endurance et en autonomie au quotidien ». Il en profite pour livrer un message aux personnes handicapées : « Sortez de chez vous ! De nombreux sports sont accessibles à tous types de handicaps, aussi bien visibles qu'invisibles. Il y a vraiment de belles aventures à vivre et de belles histoires à raconter. » Les réseaux sociaux, terreau fertile de sensibilisation ? Si l'influenceur fait un beau score avec cette vidéo sur le handisport, celle sur le rugby « valide » est trois fois plus populaire et totalise trois millions de vues. Il y a encore du boulot…

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.