"Jouons ensemble" : plus de parasport dans les médias!

Tic, tac... Les Jeux paralympiques approchent et les médias sont déjà dans les starting-blocks ! Du 14 au 20 novembre 2022, l'Arcom lance la 2e édition de "Jouons ensemble", pour promouvoir le parasport à la télévision et à la radio. Magneto.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

A moins de deux ans des Jeux paralympiques de Paris 2024, les médias préparent le terrain. Sommés par l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), ex CSA, de « renforcer la présence à l'antenne des personnes en situation de handicap » et, plus globalement, de « changer le regard sur le handicap », ils ont rendez-vous du 14 au 20 novembre 2022 pour l'opération « Jouons ensemble ». Lancé en 2021, sous l'impulsion de l'Arcom, des ministères des Sports et du Handicap ainsi que du Comité paralympique et sportif français (CPSF), ce temps fort est né d'un constat : « les personnes handicapées représentent seulement 0,8 % de l'ensemble des intervenants à l'écran, alors qu'elles sont douze millions en France », déplore Roch-Olivier Maistre, président de l'Arcom. Pour cette deuxième édition, l'objectif reste le même : promouvoir le parasport sur les chaînes de télévision et radios publiques et privées. Au menu : plus de retransmissions sportives, de reportages, d'émissions et d'interviews sur ce thème. Réunis lors d'une conférence de lancement de l'opération, le 10 novembre 2022 au siège de l'Arcom, plusieurs responsables des pôles sport de grands médias ont tour à tour adhéré au projet. 

Médiatisation du handicap : du mieux

Laurent-Eric Le Lay, directeur des Sports au sein de France Télévisions a d'abord reconnu que son groupe « faisait plus mais que ce n'était pas encore suffisant ». Le programme des chaînes du groupe public s'annonce déjà bien chargé pour la semaine du 14 au 20 novembre 2022. L'émission sportive Tout le sport diffusera un reportage sur le défi de Théo Curin (article en lien ci-dessous) le 14 novembre 2022, suivi de plusieurs portraits sur l'accès au sport des personnes en situation de handicap. Deux numéros du programme court « Destination 2024 » saison 4 seront consacrés à des athlètes paralympiques, Ugo Didier et Nelia Barbosa, juste après Stade 2, les dimanches 13 et 20 novembre 2022 à 21h58.

Le programme tv de « Jouons ensemble »

Les autres chaînes ne sont pas en reste. L'Equipe 21 va diffuser le 19 novembre 2022 un sujet sur le rugby fauteuil à l'occasion des Autumn nations series qui opposent les meilleures équipes du monde. Sur le groupe Canal +, Pauline Déroulède, championne de tennis fauteuil et marraine de la deuxième édition de « Jouons ensemble », sera l'invitée les 11, 14 et 15 novembre 2022 de l'émission L'heure des pros, présentée par Pascal Praud sur CNews. A ce dispositif s'ajoutent deux documentaires sur le parasport : We are people, réalisé par le champion de tennis fauteuil Michaël Jérémiasz et Onze de légende, sur l'aventure d'une équipe mixte d'enfants de 9 à 11 ans, composée en partie de joueurs ayant des troubles du spectre autistique (articles en lien ci-dessous). Le groupe NRJ sera aussi au rendez-vous avec la diffusion d'entretiens de champions handisport tels que Ryadh Sallem, joueur de basket et rugby fauteuil, et Cécile Hernandez, multimédaillée en snowboard.

« Plus on verra du handicap à la télé, moins on le verra »

Cette mobilisation médiatique reflète une dynamique insufflée par les Jeux des dernières années. « C'est la BBC qui, dans les années 1980, a initié les premières retransmissions des Jeux paralympiques », rappelle Carole Bienaimé-Besse, membre de l'Arcom, chargée des questions de « cohésion sociale ». En l'espace de quarante ans, les représentations télévisées du parasport sont montées crescendo. En 2012, la France n'avait consacré que 35 heures aux Jeux de Londres. C'est trois voire quatre fois plus pour Rio en 2016 et Tokyo en 2021. « Ce qu'on souhaite, c'est de s'inscrire dans cette dynamique et de ne surtout pas relâcher ces efforts », poursuit Carole Bienaimé-Besse. Une ambition partagée par les athlètes, à commencer par Florian Merrien, pongiste en situation de handicap qui estime que « plus on verra du handicap à la télévision, moins on le verra ».

Encourager la pratique sportive

Les conséquences d'un tel engagement médiatique dépassent les seules frontières du sport professionnel. « On le sait d'expérience, les Jeux paralympiques changent la société des pays hôtes. Ça fait aussi progresser notre environnement de manière durable. 80 % des Britanniques considèrent que cela a fait évoluer le regard de la population sur le handicap après Londres 2012 », détaille Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée en charge des Personnes handicapées. Donner de la visibilité au parasport, c'est aussi vouloir inciter les téléspectateurs à pratiquer une activité physique, dont les bienfaits sur la santé, notamment des personnes handicapées, ont été démontrés à maintes reprises (article en lien ci-dessous). « Il est aussi important de mettre en avant les héros du quotidien, des sportifs amateurs, qui pratiquent comme vous et moi », complète Carole Bienaimé-Besse. C'est d'ailleurs tout le sens du slogan de Paris 2024 : « Ouvrons grand les Jeux ». En attendant, « ouvrons grand les yeux » sur ce qu'il se passe à l'écran !

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.