La Relève : retour de la fabrique à champions paralympiques

Plus que deux ans pour repérer de nouveaux athlètes avant Paris 2024. Le Comité paralympique et sportif français (CPSF) organise le 23 avril 2022 la 3e édition de "La Relève", son programme de détection des futurs talents paralympiques.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Depuis 2004, la France ne figure plus dans le top 10 des nations les plus médaillées des Jeux paralympiques d'été, se hissant même à la 14e place à Tokyo en 2021 (article en lien ci-dessous), son pire score depuis 1960. Pour améliorer ses chances de médailles, le Comité paralympique et sportif français (CPSF) a lancé en 2019 « La Relève », un programme de détection des athlètes handisports. Après deux éditions annulées puis reportées (article en lien ci-dessous), la fabrique à champions paralympiques revient le 23 avril 2022 en présence de Marie-Amélie Le Fur, présidente du CPSF, et d'athlètes paralympiques comme le biathlète Benjamin Daviet, porte-drapeau aux Jeux d'hiver de Pékin 2022 (article en lien ci-dessous). Ce dispositif s'adresse à des hommes et femmes âgés entre 16 et 35 ans, « sportifs ou non » mais surtout « motivés par la compétition », précise le CPSF. Ce dernier souhaite ainsi ratisser large, « y compris dans la foule des anonymes », pour redevenir, qui sait, l'une des meilleures nations paralympiques.

Repérer des espoirs de médailles

35 participants « à haut potentiel » déjà inscrits ont donc rendez-vous à l'Institut national du sport (INSEP) à Paris pour participer durant cette journée à une batterie de tests physiques (équilibre, sprint, endurance, évaluation de la force…) et à des entretiens individuels (exemple de présentation d'une journée de tests en vidéo ci-contre). Objectif : évaluer ces candidats sur les capacités physiques nécessaires pour performer dans les différents sports paralympiques. A deux ans des Jeux de Paris 2024, « il est encore possible de former un futur médaillé », affirme le CPSF qui n'a d'autre choix que d'aller à la pêche aux athlètes, « parce que le chemin qui conduit une personne en situation de handicap vers une pratique sportive reste tortueux ». A l'issue de cette journée, les participants se verront adresser une évaluation individuelle correspondant à leurs performances et à leurs envies. « La Relève » a ainsi permis à Erika Sauzeau, membre de l'équipage de para aviron, « détectée » lors de la première saison du programme, de décrocher une médaille de bronze, à Tokyo en 2021. Si tous n'iront assurément pas concourir sous la bannière bleu-blanc-rouge en 2024, la plupart auront peut-être découvert une nouvelle discipline sportive adaptée. Pour s'inscrire à la troisième saison, rendez-vous sur le site dédié (en lien ci-dessous).

Participer aux prochaines sessions

S'il est désormais trop tard pour s'inscrire à cette troisième édition, il est en revanche possible de déposer sa candidature en ligne tout au long de l'année pour les prochaines sessions annuelles (via le lien ci-dessous). Un échange avec le CPSF est ensuite organisé avec le candidat en visioconférence. « En fonction des discussions, la personne est directement orientée vers un sport, une fédération ou un club ou celle-ci est inscrite pour une session future de détection », fait savoir le comité.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.