"Mille sabords": 30 matelots handi-valides sur un voilier

Une trentaine de matelots vont naviguer à bord du voilier "Le Français" du 22 au 24 juillet 2022, dans le cadre du projet Mille sabords. Une première en mer pour des jeunes en situation de handicap. Il reste des places !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Mille sabords ». Ce n'est pas le capitaine Haddock que l'on risque d'entendre dans la rade de Brest mais bien la trentaine de matelots prêts à embarquer sur le trois-mâts barque « Le Français » dans le cadre du projet « Mille sabords ». Imaginé par les associations « Le Chemin de Pierre » et le « Grand voilier école », cette aventure doit permettre à une dizaine de jeunes en situation de handicap, aux côtés de leurs proches, de naviguer sur un voilier. Et pas n'importe lequel ! « Le Français » a été choisi pour faire voguer ces jeunes mousses, du 22 au 24 juillet, « en rade de Brest ou en mer d'Iroise si le temps est clément ». Construit au Danemark en 1948 sous le nom de Kaskelot, avant d'être rebaptisé, le navire est depuis 2018 la propriété de la société France Armement, mené par un équipage de sept marins.

Offrir un « souvenir inoubliable »

« Pour tous, cet embarquement restera un souvenir inoubliable, dans une vie souvent chaotique », affirme Henri de Foucauld, président du Chemin de Pierre. Il y a 23 ans, son fils Pierre naît avec une micro-délétion sur le chromosome 22q13, aussi appelée syndrome de Phelan-McDermid, provoquant un « retard global, moteur et mental ». Après des années d'errance pour trouver un établissement adapté, ses parents décident de fonder en 2013 l'association qui porte aujourd'hui son nom. Objectif : développer et animer des lieux de vie inclusifs en France. Si la mission porte ses fruits avec la création de deux antennes en région parisienne, se pose toujours l'ultime question des solutions de répit durant l'été. « Que faire ? Les laisser en ville dans leur foyer avec des effectifs réduits ou les envoyer en 'transfert' une ou deux semaines quand c'est possible puisque le coût de ces séjours est souvent inabordable ? », s'interroge Henri de Foucauld. Puis l'idée de proposer aux jeunes une « expérience extraordinaire » a fait son « chemin ». C'est ainsi qu'est né le projet « Mille sabords ».

Il faut compter 150 euros par personne pour trois jours et deux nuits à bord, le reste étant financé par l'association de Pierre et du mécénat. Pour s'inscrire, il suffit d'envoyer un mail à millesabords@lechemindepierre.com

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.