Inscrivez-vous à l'Handesport challenge Akka Inscrivez-vous à l'Handesport challenge Akka Inscrivez-vous à l'Handesport challenge Akka

Un n° vert pour soutenir soignants et pro du médico-social

" Je suis soignant et j'ai aussi besoin d'être soutenu ". Ereintés par cette crise sanitaire, les professionnels de santé et du médico-social peuvent appeler un numéro vert gratuit dédié. Le 0 805 23 23 36 est disponible H24.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Ne pas négliger le besoin croissant en accompagnement psychologique des soignants du sanitaire (libéraux et hospitaliers, étudiants en santé) et du médico-social, sur le front H24 ! Dans ce contexte de pandémie, la Fondation APICIL a donc décidé de s'engager par un dispositif exceptionnel « Douleurs et souffrances face au coronavirus, aujourd'hui et demain, soutenir et penser la continuité » en faveur de ces professionnels « sur-sollicités et en proie à l'inquiétude et aux douleurs morales ». Il se déploie en deux volets : la première étape, dans une situation d'urgence exacerbée par le Covid-19 est de répondre à leur détresse.
100 000 euros sont ainsi mobilisés pour financer les soutiens téléphoniques de personnel soignant par des psychologues et psychiatres.

Un numéro vert et une appli

Gratuits, anonymes et confidentiels, ces appels et consultations peuvent être sollicités via le numéro vert 0 805 23 23 36 et l'application mobile « Asso SPS » (Soins aux professionnels en santé), tous deux disponibles 7jours sur 7 et 24h sur 24. Les appelants pourront être réorientés vers le réseau national du risque psycho-social qui regroupe près de 1 000 professionnels (psychologues, médecins généralistes et psychiatres). La liste par département est accessible sur le site www.asso-sps.fr/reseaunational-du-rps. « Il est primordial de faire connaître ce numéro vert au plus grand nombre, en priorité aux plus démunis : les EHPAD, les établissements qui prennent en charge des personnes en situation de handicap et les professionnels de santé libéraux », explique Nathalie Aulnette, directrice Fondation APICIL.

La seconde étape de ce dispositif permettra de s'adapter via un appel à projets qui sera diffusé après avoir identifié les besoins émergents provoqués par cette crise sans précédent.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.