Pour Ernestine : le film intime d'un papa bipolaire

Je suis cinéaste et bipolaire. La naissance de ma fille a bouleversé mon rapport à ma maladie et à mon travail, l'art que je défendais jusqu'ici naissant dans la folie et la douleur. Rodolphe Viémont signe "Pour Ernestine", en salle le 10 avril 2019.

11 avril 2019 • Par

Thèmes :

« Il y a au cœur de Pour Ernestine, ma volonté de fouiller, intimement, ce qui constitue le désir de création. J'ai vécu 20 ans avec la certitude que ma souffrance psychique, plus que bénéfique, était indispensable à mon travail. C'est l'amour pour ma fille, et de ma fille, qui me sortira de ma logique destructrice », explique le réalisateur Rodolphe Viémont, atteint de troubles bipolaires. C'est cette réflexion qu'il mène dans le documentaire « Pour Ernestine », un 52 minutes raconté par le comédien Robinson Stévenin, en salle depuis le 10 avril 2019. Rodolphe Viémont  avait signé, en 2016, Humeur liquide, qui abordait déjà le thème de la bipolarité.

Il livre, avec une totale sincérité, le bouleversement que l'arrivée de sa fille a opéré en lui. Il raconte sa tentative quotidienne de conjuguer paternité et création artistique. Alors qu'il imaginait que cette dernière ne trouvait ses racines que dans la douleur et la maladie, cette naissance va rabattre les cartes…

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.