Des propositions sur le handicap formulées par des enfants?

Cinq ans après le conseil des ministres des enfants organisé à l'Elysée, un second se tiendra à Matignon le 21 novembre 2022. Une vingtaine de jeunes âgés de 8 à 12 ans présenteront des propositions aux ministres, notamment sur le thème du handicap.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Le 21 novembre 2022, au lendemain de la Journée internationale des droits de l'enfant, la Première ministre Elisabeth Borne accueillera à Matignon un conseil des ministres des enfants. Après une visite de l'hôtel Matignon, une vingtaine de jeunes protégés âgés de huit à dix-sept ans, issus du réseau des associations d'aide à l'enfance, plancheront en binôme sur cinq thèmes : la santé et le handicap, l'environnement, l'école, l'accès à la culture et au sport et le numérique, épaulés par des adultes de ce réseau, afin d'élaborer des propositions.

Exposé devant les ministres

Ils déjeuneront ensuite sur place avant de visiter l'Assemblée nationale, puis reviendront à Matignon pour participer à 15h au conseil des ministres des enfants, présidé exceptionnellement par Mme Borne alors qu'il est d'ordinaire présidé par le président de la République. Les enfants exposeront le fruit de leurs réflexions aux huit ministres présents, dont Geneviève Darrieussecq (ministre des Personnes handicapées).


Après le départ des enfants, la Première ministre réunira ensuite le premier comité interministériel à l'enfance dont l'objectif est de donner une vision d'ensemble de la mobilisation gouvernementale sur les questions qui concernent l'enfance. Pour rappel, le président Emmanuel Macron avait déjà organisé à l'Elysée un conseil des ministres des enfants avec l'Unicef le 20 novembre 2017.

© Photo Stocklib non contractuelle

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2022) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.