Rêve de Je(ux): Mathieu Thomas, son smash contre l'adversité

La vie de Mathieu Thomas est une succession de rêves. Dans son livre "Rêve de Je(ux)", le champion de parabadminton se confie sur son cancer, sa reconstruction, mais aussi ses espoirs paralympiques. Belle leçon de vie en librairie depuis le 24 avril.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Mathieu Thomas tient son livre dans les mains au milieu d’une allée boisée.

Mathieu Thomas avait deux rêves : jouer au basket avec Michael Jordan et être père. A 17 ans, un cancer menace de mettre fin brutalement à chacun d'eux. C'est sans compter sur la détermination de ce jeune homme animé par une rage de vivre stupéfiante... Aussi à l'aise avec les mots que les mains, il est aujourd'hui conférencier et champion de parabadminton. A 40 ans, il publie Rêve de Je(ux) (City éditions), en librairie depuis le 24 avril 2024. Son credo ? « La vie, c'est 10 % de ce qui t'arrive et 90 % de ce que tu en fais ! »

Une « enfance heureuse »

La sienne a débuté sous les meilleurs auspices. Une famille aimante, un environnement « sain », des facilités à l'école, en sport, en musique, une ribambelle de copains. Mais une ombre vient noircir le tableau. Ses proches remarquent une jambe plus fine que l'autre. Après une multitude d'examens et de « Mais non, tout va bien, ce n'est rien », le verdict tombe : « Une tumeur maligne s'est développée dans mon ventre, comprimant le nerf crural, ce qui a causé l'atrophie de ma jambe », explique Mathieu. A l'âge où ses camarades deviennent adultes, lui devient « patient », enchaînant rendez-vous médicaux et chimiothérapies. Privé de son quadriceps droit, il compte bien continuer à courir après ses rêves.

Accepter, transformer, rêver

Dans cet ouvrage positif et inspirant de 240 pages, Mathieu Thomas évoque, en des termes simples et accessibles à tous, son enfance, ses épreuves d'adulte, l'errance diagnostique, le poids du regard des autres, les spécificités du handicap invisible, la résilience, la reconstruction après la maladie, l'acceptation de son nouveau corps. Il se livre, en toute intimité, sur sa vie professionnelle, sentimentale « mouvementée », familiale, et l'évènement qui a bouleversé sa vie : la naissance de ses jumeaux, après des années de tentatives infructueuses. « Deux poids plumes » d'environ deux kilos qui, « dans son cœur, pèsent déjà une tonne ». Fraîchement quadragénaire, il résume sa vie en trois chapitres : Accepter, Transformer, Rêver.

Coup de foudre (tardif) pour le badminton

Prochain défi ? Décrocher une médaille aux Jeux de Paris 2024. C'est à 28 ans qu'il découvre le badminton, un sport « technique, géométrique et très tactique ». « Coup de foudre ! » Si, dans un premier temps, il masque son handicap, il opte, près de deux ans plus tard, pour l'acceptation. « Je suis intimement convaincu que c'est la clé pour reprendre le pouvoir de sa vie », écrit celui qui ne croit pas au hasard. Il lui aura fallu treize longues années pour accepter sa « jambe invalide ». « Sublimée par des tatouages », elle fait désormais « partie de sa singularité ». « Un pilier dans ma vie », affirme-t-il.

Un parcours brillant en « para bad »

C'est ainsi qu'à 29 ans, il fait ses premiers « smashs » en parabadminton. Doué, très doué, il enchaîne les compétitions locales puis s'illustre en France et à l'international. Sacré champion d'Europe en double en 2016, il voit plus loin. Objectifs paralympiques ! Problème : sa discipline n'y est pas (encore) inscrite. Il faudra attendre Tokyo 2020 pour la « libération »... ou pas. Après un rendez-vous manqué au Japon, Mathieu s'imagine sur la plus haute marche du podium chez lui, en France. Verdict le 2 septembre 2024, lors de la finale.

© Instagram Mathieu Thomas

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.