Roro le costaud : égérie d'une collection inclusive "stylée"

Roro le costaud enfile son costume de mannequin pour la 1ère collection inclusive de Jules. L'influenceur tétra est l'égérie d'une ligne de vêtements pratique et esthétique qui s'adapte aux difficultés des personnes à mobilité réduite. Chapeau ?

• Par

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Je n'aurais jamais imaginé me retrouver un jour à la place de ceux que j'enviais. » Pompier, influenceur, chroniqueur, auteur et désormais égérie d'une marque de prêt-à-porter... Romain Guérineau, alias Roro le costaud sur les réseaux sociaux, exploite toutes les ficelles qui lui permettent de briser les idées reçues sur le handicap et d'améliorer le quotidien des 12 millions de Français concernés. Dix après l'accident de ski qui l'a rendu tétraplégique, on le retrouve, tout sourire, sur les affiches de la collection été 2022 de l'enseigne Jules, arborant tour à tour shorts, chemises à motifs et autres hauts colorés. Celui qui sied le mieux à cet optimiste invétéré ? Un tee-shirt vert sur lequel est inscrit « Fondateur de la bonne humeur »... Evidemment. La promesse de cette première ligne inclusive ? Des tenues « plus faciles à enfiler, plus confortables et toujours aussi stylées » !

Une ergonomie entièrement revue

Cette collection capsule « pratique et esthétique » en exclusivité web a été conçue avec l'aide de l'association APF France handicap « afin de proposer des vêtements adaptés aux besoins spécifiques des personnes à mobilité réduite », indique la griffe sur son site. L'enjeu ? « Réconcilier la mode et le handicap ». Aussi « costaud » soit-il, Roro a enfin réussi à fermer seul son pantalon et sa chemise grâce à des boutons aimantés, des élastiques à la taille et une ergonomie « entièrement revue ». A l'origine, il avait accepté d'apporter son expertise à titre gracieux, à une condition : embaucher un modèle en situation de handicap -si cela semble, à première vue, logique, les personnes handicapées n'ont pas souvent le premier rôle dans la mode, pas plus qu'au cinéma,-. L'équipe n'a pas mis bien longtemps à dénicher la perle rare ! « Si on m'avait dit il y a dix ans que je me retrouverais mannequin pour une marque, je vous aurais dit que vous êtes de grands malades, mais j'aurais eu tort ! », s'enthousiasme l'influenceur sur son compte Instagram à la fois poilant et provoquant, suivi par 174 000 abonnés. Le début d'une nouvelle carrière pour cet homme aux 1 000 « casquettes » ?

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.