Télétravail : un n° vert pour limiter le risque de burn out

Bien que globalement accepté, le télétravail peut engendrer des troubles psychosociaux liés notamment à l'isolement ou au manque d'adaptation. Pour limiter les risques dans les PME, le ministère du Travail lance le N° vert de soutien 0800 13 00 00.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Depuis l'annonce du reconfinement, le télétravail est redevenu la règle « pour toutes les activités qui le permettent ». Pour accompagner les salariés des TPE et PME qui se sentent particulièrement isolées ou vivent difficilement cette nouvelle modalité d'exercice, le ministère du Travail lance le numéro vert « écoute, soutien et conseils aux télétravailleurs », disponible au 0 800 13 00 00, de manière anonyme et gratuite.

Risque de burn out

La plateforme pourra mobiliser jusqu'à 70 psychologues pour conseiller les salariés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et les orienter vers les dispositifs de prise en charge de droit commun le cas échéant (médecin traitant, du travail, professionnels de santé spécialisés…). Leitmotiv ? Limiter le risque de burn out. Bien que le télétravail soit globalement bien accepté, il peut engendrer des troubles psychosociaux liés à l'isolement (article en lien ci-dessous), l'inadaptation de l'environnement de travail, la complexité du management à distance ou encore la difficulté à maintenir un équilibre entre vies professionnelle et personnelle. Alors que « les grandes entreprises sont généralement organisées pour faire face et proposer un accompagnement à leurs salariés, les petites entreprises sont souvent plus démunies », souligne le ministère du Travail.

Travailleurs à risque

Rappelons que, depuis le 12 novembre 2020, la liste des personnes susceptibles de développer des formes graves de Covid-19 pouvant bénéficier du chômage partiel est à nouveau élargie et concerne, notamment, certaines personnes en situation de handicap (article en lien ci-dessous). Pour ce public, le télétravail est « recommandé » mais, lorsque le travail à distance est impossible, tout comme la mise en place de « mesures de protection renforcées » dans l'entreprise, il peut solliciter un arrêt dérogatoire ou d'activité partielle.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.