Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante

Ascenseurs innovants : des idées au top pour l'autonomie

Le point commun entre un monte-escalier et un élévateur extérieur ? Ces projets de mobilité verticale ont été récompensés lors de la 5e édition des Trophées de l'Ascenseur le 23 octobre 2019. De belles idées pour favoriser l'autonomie !

2 novembre 2019 • Par

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Résidant depuis 25 ans au dernier étage d'un immeuble qui en comporte trois, un habitant de La-Seyne-sur-Mer (Var) s'est retrouvé immobilisé à domicile durant un an après une chute grave ayant fracturé ses vertèbres. Sans ascenseur à disposition, il refusait néanmoins de renoncer à son appartement, sa vie de quartier, la proximité avec la mer... Pour lui permettre de revoir le jour, sa fille a sollicité Thyssenkrupp Home Solutions, entreprise spécialisée dans les solutions d'accessibilité, pour implanter un monte-escalier à chaque étage de son bâtiment. Une installation sur-mesure qui a permis à ce particulier de retrouver une certaine autonomie et a été récompensée lors de la 5e édition des Trophées de l'Ascenseur, le 23 octobre 2019, dans la catégorie « Amélioration de la vie quotidienne ». Au total, sept projets de mobilité verticale (plateforme, escalier mécanique, monte-charge...) ont été primés pour leurs spécificités et le service quotidien rendu aux utilisateurs.

Quand toute l'entreprise s'adapte

L'un d'eux a fait l'unanimité auprès des membres du jury, celui d'une entreprise de Bons-en-Chablais (Haute-Savoie) qui, pour pallier le handicap soudain de l'un de ses employés, a remis en question l'accessibilité de ses bureaux répartis sur deux étages. Après avoir rapidement écarté la piste de l'aménagement de poste, qui ne convenait à aucune des parties, Merrotto, fabricant de charpentes en bois, a opté pour un élévateur extérieur afin de garantir la mobilité de son salarié. Ouvert et lumineux, il se fond dans le reste de la structure. Signe d'intégration sociale et d'inclusion professionnelle, cette adaptation profite finalement à l'ensemble des collaborateurs. « Chaque jour, les acteurs de notre profession œuvrent au service de tous au cœur de la Cité de multiples façons. Ils conçoivent, construisent, installent et entretiennent des solutions de mobilité verticale pour faciliter les déplacements ainsi que le maintien à domicile qui est un enjeu de société majeur », estime Guillaume Fournier Favre, président de la Fédération des Ascenseurs, à l'initiative de cette cérémonie.

Ascenseur obligatoire à R+3

Une vision désormais partagée par le gouvernement qui, depuis le 1er octobre 2019, a rendu obligatoire l'installation d'ascenseurs dans les bâtiments neufs dès R+3, contre R+4 auparavant (article en lien ci-dessous). L'article R111-5 du code de la construction et de l'habitation, modifié par le décret du 11 avril 2019, impose l'installation d'un ascenseur dans les parties de bâtiments d'habitation collectifs comportant plus de deux étages, accueillant des logements au-dessus ou au-dessous du rez-de-chaussée. Cette mesure n'est assortie d'aucune condition minimale de nombre de logements, comme l'avaient un temps redouté les associations de personnes handicapées.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.