USA : l'exosquelette Wandercraft autorisé en cas d'AVC

Cocorico dans le domaine de la deep tech ! L'exosquelette de marche Atalante, inventé par l'entreprise française Wandercraft, est autorisé par la Food and drug administration à être utilisé aux Etats-Unis en cas d'accident vasculaire cérébral.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

795 000. C'est le nombre de personnes victimes chaque année d'un accident vasculaire cérébral (AVC) aux Etats-Unis. Cette « attaque », causée par la rupture ou l'obstruction d'un vaisseau sanguin dans le cerveau, est l'une des principales causes d'invalidité à long terme. Pour compenser la perte de mobilité liée à l'AVC, l'entreprise française Wandercraft préconise l'utilisation de son exosquelette de rééducation à la marche « Atalante » (Lire :Un exosquelette révolutionnaire arrive sur le marché ).

Un bijou de technologie

Lancé en 2019 par des ingénieurs qui « refusaient d'accepter que le fauteuil roulant reste le seul moyen de déplacement » pour les personnes à mobilité réduite, ce bijou de technologie d'une valeur de 200 000 euros est un robot capable de recréer une « marche humanoïde » pour les personnes paraplégiques ou en situation de handicap moteur. Grâce à sa fonction d'auto-équilibrage, les utilisateurs peuvent se déplacer les mains libres, sans appareil d'assistance. « Sa technologie permet un entraînement intensif, précoce et spécifique à la marche dans le cadre d'une thérapie de neuro-réadaptation et améliore la récupération des patients victimes d'AVC », indique Matthieu Masselin, directeur général de Wandercraft.

Autorisé par la Food and drug administration

Preuve que les fleurons français de l'innovation n'ont pas à rougir de leur succès, Wandercraft s'exporte désormais outre-Atlantique. La Food and drug administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine, vient d'autoriser dans son pays l'usage de l'Atalante en cas d'accident vasculaire cérébral. « Nous sommes ravis de déployer notre solution auprès des professionnels de santé et des patients aux États-Unis », s'est félicité Matthieu Masselin, qui supervise désormais les opérations de la société aux Etats-Unis. « Cela signifie que de nombreux patients paralysés aux États-Unis pourront profiter de cette technologie et se rétablir », abonde de son côté Kenneth Ngo, directeur médical au sein du Brooks rehabilitation hospital, à Jacksonville, en Floride.

22 exemplaires vendus depuis 2020

Aujourd'hui majoritairement utilisé en milieu hospitalier en Europe grâce à sa certification « CE », Atalante a été déployé depuis 2020 en vingt-deux exemplaires destinés à des cliniques et cinq autres dans d'autres contextes de recherche. Plus de 330 patients ont pu bénéficier de ce dispositif rien qu'en 2022, une première dans l'histoire de Wandercraft, né en 2012, devenu « leader mondial dans le domaine des exosquelettes de marche ». « Cette première autorisation est une étape extrêmement importante pour Wandercraft mais ce n'est que le début car nous prévoyons d'ajouter plus de pathologies », promet son DG.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.