Budget 2017 : touche pas aux AVS ni aux minima sociaux !

Résumé : Edouard Philippe promet de ne pas toucher aux minimas sociaux et aux AVS pour boucler le budget 2017. Pour trouver les 4,5 milliards manquants, les coupes se feront ailleurs et c'est l'ensemble des ministères qui est mis à la diète.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Par Valentin Bontemps

Le gouvernement a mis fin au suspense budgétaire en détaillant le 11 juillet 2017 la liste des économies prévues dans chaque ministère pour contenir le déficit à 3% du PIB cette année. Pas de coup de rabot sur les minimas sociaux ni, à ce stade, de suppressions de postes de fonctionnaires : les 4,5 milliards manquants seront récupérés « sur le seul budget de l'État », en « réduisant le train de vie des ministères », a annoncé le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin dans un entretien au journal Le Parisien. « Ni les collectivités locales, ni la Sécurité sociale, ne seront mises à contribution », a précisé M. Darmanin, confirmant par ailleurs l'engagement du Premier ministre, Edouard Philippe, de boucler le budget 2017 sans procéder à des augmentations d'impôts.

Les AVS préservés

Pour maintenir le budget dans les clous européens, toutes les dépenses des ministères ont été passées à la loupe, s'agissant par exemple de la gestion du parc de véhicules. Les mesures ont été « négociées avec l'intégralité des ministres », a assuré Gérald Darmanin. Dans l'Éducation nationale, aucun poste de professeur ne sera supprimé mais 75 millions seront économisés, tout en respectant les promesses sur l'accompagnement des auxiliaires de vie scolaire auprès des enfants handicapés. Le même jour, devant le Cese (Conseil économique social et environnemental), Édouard Philippe réaffirme la priorité donnée à la prise en charge des enfants ayant des troubles du comportement et l'intégration dans l'emploi des personnes handicapées, notamment des jeunes (article en lien ci-dessous).

Besoin de réformes structurelles

« C'est de la régulation budgétaire classique, comme on en fait depuis toujours », a réagi sur RMC/BFM TV le président LR de la commission des finances de l'Assemblée nationale, Eric Woerth, dénonçant une forme de « mise en scène » et appelant à ne pas « tomber dans le panneau ». « La technique n'a vraiment pas changé. On est au rabot au lieu de se poser des questions de structure », a renchéri sur Europe 1 le président LR du Sénat, Gérard Larcher. Interrogé sur RTL, Gérald Darmanin a promis de « faire des réformes de structure » dès l'an prochain. Le gouvernement s'est engagé à stabiliser en 2018 les dépenses publiques hors inflation. Selon les experts, cela implique d'économiser près de 20 milliards d'euros, un niveau jusque-là inédit. Mais cette facture pourrait être revue à la hausse…

© MasterSergeant/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 12-07-2017 par ASSADEK :
« Ni les collectivités locales, ni la Sécurité sociale, ne seront mises à contribution », aidons et encourageons le gouvernement à traduire en actes ce budget; un très bon départ!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr