Pas d'AVS : un collectif dépose des CV au ministère

Résumé : Pas d'AVS pour son enfant ou pas de poste pour l'accompagnant ? Afin d'accélérer les procédures, un Collectif a RDV au ministère de l'Education nationale le 11 septembre 2015 pour lui apporter en mains propres CV, notifications et courriers.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Chaque rentrée, la première question que se posent les parents d'enfants handicapés scolarisés en milieu ordinaire c'est : « Va-t-il avoir une AVS ? ». Certains restent malheureusement sur le carreau, en dépit de notification de la MDPH en bonne et due forme. A l'inverse, des centaines d'AESH (la nouvelle appellation des AVS) prêts au travail se retrouvent sans poste ni contrat.

Les bugs de la rentrée

Un « bug » qui ne manque pas d'exaspérer, par exemple dans l'académie de Rouen où 160 enfants attendent toujours leur accompagnant… Le Collectif citoyen handicap (CCH) décide donc de donner un « coup de main » au recteur en publiant une annonce de recrutement d'AESH sur les réseaux sociaux. Beaucoup de candidatures ; le standard du rectorat est rapidement saturé. « Un problème qui résulterait non pas d'un manque de budget comme le prétendent certains rectorats mais d'un problème anticipation, selon Jean-Luc Duval, président de ce collectif. » Jamais las d'interpeller le Gouvernement, le CCH a fini par obtenir un rendez-vous. Jean-Luc Duval, lui-même papa de deux garçons autistes, et confronté à un parcours semé d'embuches, sera reçu au ministère de l'Éducation nationale le vendredi 11 septembre 2015. Il souhaite que des solutions soient mises en place en urgence.

Appel à témoins

Mais, pour mâcher le travail, il ne vient pas les mains vides ; son collectif a en effet diffusé un appel à témoins, demandant aux parents dans la galère de lui faire parvenir leur notification et aux AESH en attente d'un poste leur CV (adresse e-mail : collectifcitoyenhandicap@hotmail.fr ). « Nous avons récolté des centaines de réponses, confie Jean-Luc Duval. Mais aussi des courriers d'enseignants qui sont en panique totale, expliquent leurs difficultés et leurs souhaits. L'appel se répand et nous essayons, bien sûr, de toucher le plus de personnes afin de débloquer un maximum de situations. » Toutes ces pièces seront remises en mains propres. Selon Jean-Luc Duval, le « gouvernement s'est engagé à mettre en place les AVS manquantes dans un délai de dix jours ».

Une pétition « Plan handicap » en ligne

Conversation 100% scolarité lors de ce rendez-vous où il compte bien aborder d'autres points : « le statut des AESH, les conditions de scolarisation, des Clis surchargées puisque certaines comptent actuellement 20 élèves, les nouvelles Ulis-écoles qui ne sont pas géniales à mon gout, les Unités d'enseignement et j'en passe... » Le CCH a pris le parti de lancer une pétition pour promouvoir son Plan handicap, qui comporte un volet consacré à « l'éducation et intégration en milieu scolaire ordinaire » (en lien ci-dessous). Il espère que son militantisme portera ses fruits avec la mise en place d'un partenariat durable entre son Collectif et l'Éducation nationale, y compris au niveau régional avec les rectorats afin de faire le lien avec le terrain. Celui qui est d'ordinaire dans la contestation peut aussi devenir force de proposition…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 12-09-2015 par valet corinne :
Bjr que faut il comme diplôme pour devenir avs merci

Le 24-09-2015 par tim95 :
un BAC, il me semble.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr