La 3ème CNH aura bien lieu en décembre 2014

Résumé : La 3ème Conférence nationale du handicap aura lieu avant Noël, probablement la première quinzaine de décembre 2014 à Paris. Mais elle sera précédée par 4 rendez-vous en région : Nantes, Dijon, Ille-sur-Têt et Lille.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Une rumeur laissait entendre que la 3ème Conférence nationale du handicap (CNH), qui devait se tenir avant fin 2014, serait repoussée à février 2015, coïncidant avec les 10 ans de la loi handicap du 11 février 2005. Il n'en est rien ; le cabinet de Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, a confirmé qu'elle aurait lieu avant Noël, probablement la première quinzaine de décembre, les derniers ajustements dépendant de l'agenda de François Hollande.

5 rendez-vous en France

Cette édition 2014 a opté pour un tout nouveau format. Alors que la CNH de juin 2011 avait investi un lieu unique, le Centre Pompidou, à Paris, la CNH 2014 se propulse en régions. Quatre rendez-vous au total, avant la clôture à Paris, consacrant à chaque ville une thématique spécifique. Le planning définitif doit être rendu public à compter du 10 novembre.
A Nantes, le 24 novembre : thème « accessibilité », dans la ville de Jean-Marc Ayrault, considérée en 2013 par le baromètre APF comme la 2ème ville la plus accessible de France.
A Dijon, début décembre : thème « emploi », en présence de François Rebsamen, maire de la ville et ministre du travail
A Ille-sur-Têt, près de Perpignan, date à définir : thème « accès au soin » en s'appuyant sur le rapport Piveteau.
A Lille, date à définir : thème « jeunesse et éducation ».
A Paris, la première quinzaine de décembre : thème « Gouvernance et mobilisation de la société ».

Pourquoi une CNH ?

Rappelons que la Conférence nationale du handicap a été mise en place par la loi handicap du 11 février 2005 afin de débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées. Elle doit se réunir tous les trois ans. Le 25 septembre 2013, le comité interministériel du handicap (lire article en lien ci-dessous), installé par le Premier ministre, a par ailleurs défini les orientations de la politique du handicap du gouvernement. Ce sont 71 mesures déclinées en actions qui composent sa feuille de route. Un an après, il s'était obligé à rendre compte de son avancement. C'est tout l'enjeu de cette 3ème CNH qui, en présence de tous les acteurs concernés, dira si les engagements ont été suivis d'effet et permettra de promouvoir des thèmes ou des actions jugés prioritaires au regard de la situation actuelle des personnes handicapées.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 06-11-2014 par W.Salens :
Les 2 liens ns ramènent à un discours d'un Président en 2011 et à cette CIH de 2013 où "les associations ont la banane. Elles y croient".
Je pense qu'en 2014 la "banane" doit être en berne. Les 4 thèmes pour les villes en région sont compréhensibles. Par contre, à Paris, "Gouvernance et mobilisation de la société" me semble un peu flou. Je présume que c'est là que le Président parlera. Utile ou non: à chacun son opinion.

Le 12-11-2014 par mr atlan yves :
je suis né en 1955, en invalidité 2e catégorie- Je survie avec 370 euros depuis 12 ans bien en dessous dessous du seuil de pauvreté qui est de 980 euros; c'est une injustice sociale ;
cela n'empêche pas de dormir ni le président ni le gouvernement ?
il faudrait que je puisse partir anticipé à 60 ans au lieu de 62 avec une retraite égale au SMIG, vu que ma santé se dégrade ayant commencé à travailler à 16 ans en 1971.
PS : le revenu d'existence pour la conférence sur le Handicap de décembre 2014 est indispensable est d'une extrême urgence -
veuille me répondre SVP à mon adresse mail

Le 12-11-2014 par mr atlan yves :
je suis né en 1955, en invalidité 2e catégorie- Je survie avec 370 euros depuis 12 ans bien en dessous dessous du seuil de pauvreté qui est de 980 euros; c'est une injustice sociale ;
cela n'empêche pas de dormir ni le président ni le gouvernement ?
il faudrait que je puisse partir anticipé à 60 ans au lieu de 62 avec une retraite égale au SMIG, vu que ma santé se dégrade ayant commencé à travailler à 16 ans en 1971.
PS : le revenu d'existence pour la conférence sur le Handicap de décembre 2014 est indispensable est d'une extrême urgence -
veuille me répondre SVP à mon adresse mail

Le 13-11-2014 par Martino :
la CNH des personnes handicapées Français intéresse celles de la RDC ne passez vous nous inviter et participer pour ensuite lutter davantage pour nos droits dans notre pays?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr