Hello Handicap PME du 05 au 08 décembre, Inscrivez-vous !

Audition en danger dans les festivals : loi anti décibels !

Résumé : 6 à 8 millions de personnes sont touchées par des problèmes d'audition. Une nouvelle loi contraint discothèques et festivals à la mettre un peu en sourdine afin de protéger nos oreilles en souffrance.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Discothèques et festivals vont devoir se soumettre à une réglementation plus stricte concernant le niveau sonore de la musique qu'ils diffusent, selon une série de mesures publiées le 9 août 2017 au Journal officiel, qui visent à "protéger l'audition du public". Le niveau sonore moyen, mesuré sur 15 minutes, ne pourra plus dépasser 102 décibels, détaille le décret, alors que le niveau maximal était fixé depuis 1998 à 105 décibels. Lorsque le public visé est constitué d'enfants jusqu'à six ans, la limite est établie à 94 décibels.

Niveau sonore affiché

Pour assurer un meilleur respect de ces niveaux, les endroits concernés devront afficher en continu le niveau sonore, l'enregistrer et tenir ces enregistrements à disposition en cas de contrôle. Ces obligations d'affichage et d'enregistrement s'appliquent à toutes les discothèques et tous les festivals, ainsi qu'aux autres lieux diffusant de la musique amplifiée "à titre habituel" et dont la capacité d'accueil est supérieure à 300 personnes.

Des mesures de prévention

Le décret comporte aussi plusieurs mesures de prévention ; les lieux concernés devront "informer le public sur les risques auditifs", "mettre à disposition du public à titre gratuit des protections auditives" du type bouchons d'oreilles et "créer des zones de repos auditif ou, à défaut, ménager des périodes de repos auditif" durant lesquelles le niveau sonore ne dépassera pas 80 décibels. Selon le Centre d'information et de documentation sur le bruit, "notre oreille commence à souffrir sans que nous le sachions à partir d'une exposition à 85 décibels pendant 8 heures".

Des sanctions en cas d'infraction

Les sanctions encourues en cas d'infraction restent une contravention de 1 500 euros (3 000 en cas de récidive) et la confiscation du matériel de sonorisation. En France, 12 à 13% de la population, soit 6 à 8 millions de personnes sont touchées par des problèmes d'audition, selon l'association JNA, qui organise tous les ans une campagne de prévention sur les risques liés au bruit, à l'occasion de la Journée nationale de l'audition (articles en lien ci-dessous).

© vchalup/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-08-2017 par WEINTANS :
Bonjour.Il est grand temps que l' on s' attaque aussi, en effet, à cette forme de pollution ! Lorsque vous êtes hypersensible au bruit, voire hyperacousique, tout en vivant en ville, dans un immeuble dépourvu de toute isolation acoustique, le sommeil donc la vie sont véritablement difficiles, sans parler du travail en milieu bruyant ! Quant aux personnes qui ne sont pas atteintes de ce handicap, insensiblement le plus souvent & pour cause d' exposition à 1 niveau de bruit suffisamment dommageable pour l' ouïe, comme expliqué dans votre article, elles perdent progressivement leur acuité auditive, bien avant que l' évolution " due à l' âge " ne fasse son oeuvre. Et même cet aspect " inéluctable " qui serait lié au vieillissement semble réfutable. En effet, je lisais récemment sur le net qu' un peuple vivant quelque part,isolé du reste du monde, n' était même pas impacté par une perte d' audition chez ses sujets âgés : seuls les bruits " naturels " y ont cours... Cordialement.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr