Dulcenae, un institut pour beautés "atypiques"

Résumé : Dulcenae, le premier institut de bien-être et beauté inclusif, ouvre ses portes en plein cœur de Paris. À l'initiative de ce projet, un couple, Sophie et Laurent, qui souhaite promouvoir une vision naturelle et respectueuse de la beauté.

Par , le 

Réagissez à cet article !

« Ce projet, nous l'avons construit à deux. C'est l'espoir d'un couple, le nôtre, qui espère améliorer les choses. En associant les caractéristiques d'un institut de soins classiques et la capacité à accueillir les personnes ayant subi des traumatismes physiques ou psychologiques, notre idée est de décomplexer le soin en institut en permettant à chacun de pouvoir y avoir accès. » Sophie et Laurent Gaudens le savent, il est souvent compliqué, pour une personne malade ou handicapée, de se rendre dans un institut de beauté. Ils ont donc créé Dulcenae un centre de bien-être inclusif. Il tire son origine de « Dulce » (douceur) et de « Nae », qui indique une notion d'expertise.

Le projet d'une vie

Brûlé à l'âge de quatre ans, Laurent, aujourd'hui entrepreneur et spécialiste du marketing digital, est touché sur plus de 60% du corps. Depuis, il a subi plus d'une centaine d'interventions réparatrices. Au cours de l'une d'elles, il rencontre Françoise Firmin, chirurgienne plastique. Au fil des années, se tisse entre eux un lien fort autour du désir de s'engager en faveur de la communauté des grands brûlés. Au fil de leurs expériences, de patient et de médecin, ils constatent que la société est très peu adaptée aux difficultés de ces personnes, et s'afficher aux yeux du monde est souvent, pour elles, un combat. Ensemble, ils mènent alors des actions pour améliorer le quotidien des brûlés grâce à l'association Burn and Smiles. En 2017, le projet d'institut de beauté dédié de Laurent est lauréat du grand prix de la Fabrique AVIVA dans la catégorie « Lien social, inclusion et citoyenneté ». Grâce à une dotation de 50 000 euros, lui et sa femme, Sophie, peuvent donner naissance à Dulcenae, l'institut de bien-être inclusif dédié aux personnes fragilisées et handicapées ainsi qu'à tous ceux qui partagent une vision plurielle de la beauté. Il a ouvert ses portes en juillet 2018, rue Caumartin, dans le neuvième arrondissement de la Capitale.

Une approche corps et âme

C'est dans une « bulle de bien-être » de 100 mètres carrés aux allures d'appartement cosy que Laurent, Sophie et les socio-esthéticiennes accueillent leurs clients du lundi au samedi. Des professionnels qui disposent de compétences techniques, de capacités d'écoute et d'aptitudes en animation. Le lieu a été pensé pour favoriser la détente avec une approche conviviale et bienveillante. Ici, on ne parle plus de « patients », et l'aspect humain est au cœur des préoccupations. « Cet espace est dédié à valoriser la beauté intérieure et apporter des soins qui correspondent à chacun », expliquent les gérants qui mettent en œuvre un ensemble de pratiques esthétiques en les adaptant aux personnes et à leur pathologie. « Chacun possède sa propre histoire, son ressenti et des attentes qui impactent ses besoins en termes de bien-être », poursuivent-ils.

Des protocoles personnalisés

Lors de la première visite, l'experte-soin prend le temps d'établir un diagnostic personnalisé afin de définir les priorités et de coconstruire les futures étapes. Par la suite, avant chaque soin, qu'il soit esthétique, de relaxation, de soulagement ou de mise en beauté, l'équipe élabore un protocole sur mesure. Pour booster la confiance en soi, la socio-esthéticienne mêle l'aide psychologique à une prise en charge technique favorisant à la fois l'apaisement du corps et de l'esprit. Dulcenae s'adresse aussi bien aux exclus du bien-être qu'à tout un chacun. « On estime qu'environ 20 millions de Français ne trouvent pas de soins esthétiques adaptés. Venez avec vos particularités, qu'elles soient criantes ou pas. Ce lieu est à l'image de notre couple, pour les corps abîmés… et les autres ! », conclut Sophie.

© PatriceLarriven

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr