École numérique : un plus pour les élèves handicapés ?

Résumé : Concertation nationale, appel à projets, mission Monteil : ces nouvelles étapes préparent le plan numérique pour l'éducation, généralisé à partir de la rentrée 2016. Une belle opportunité pour les élèves handicapés !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Alexis, dyspraxique, a retrouvé le goût d'apprendre depuis qu'il est équipé d'un ordinateur portable. Marine, IMC, bénéficie d'un grand clavier et d'un joystick parce que ses raideurs gênent la précision de son geste. Quant à Damien, tétraplégique, il pilote son PC en dictant des commandes directement à la voix. Et pourquoi pas une webcam pour passer les oraux du bac (article en lien) ?

Un outil précieux

Le numérique est devenu un outil précieux pour un grand nombre d'élèves handicapés, qui leur ouvre de nouveaux horizons ou simplifie tout simplement leur scolarité. Alors, lorsque la ministre de l'Éducation nationale annonce que la concertation nationale sur le numérique pour l'éducation vient de s'achever, c'est plutôt une bonne nouvelle ! Lancée le 20 janvier 2015, elle a pour objectif de concevoir et préparer au mieux la généralisation du numérique à l'école annoncée par le Président de la République. Élèves, enseignants, personnels et cadres de l'éducation, parents, acteurs associatifs, collectivités et partenaires de l'École, parmi lesquels les entreprises du numérique éducatif, y ont massivement participé. Une synthèse de l'ensemble de ces travaux sera présentée en avril 2015. Une généralisation est envisagée dès la rentrée 2016 !

Les associations disent « Oui »

Mais un « plan numérique pour l'éducation », concrètement, ça veut dire quoi ? Selon le communiqué du ministère « Grâce à un équipement individuel des élèves et des enseignants, le projet permet la diffusion de contenus et services innovants, facilitant un apprentissage individualisé et stimulant l'autonomie et la créativité des élèves, pour mieux apprendre ». Dans ce contexte, peut-il offrir des bénéfices aux élèves en situation de handicap ? Un grand « Oui » ! La Fédération des APAJH (association tous handicaps), qui a inscrit cette priorité dans sa Charte pour l'accessibilité universelle, se réjouit de cette annonce. « Ce plan constitue une avancée significative pour eux, explique Jean-Claude Rouanet, son vice-président. Il a pour vertu d'aider à la construction d'une école inclusive, d'une université inclusive, que notre fédération appelle de tous ses vœux. L'outil numérique pour tous facilite la participation et le partage dans la société. Il contribue à une plus grande accessibilité des savoirs et des méthodes pédagogiques. Il est un levier pour une individualisation effective des apprentissages et une acquisition raisonnée des connaissances ».

Académie de Nice : un outil déjà en classe

Même enthousiasme du côté de la Fédération Générale des PEP qui considère « que les outils numériques mis à la disposition des élèves, dans la mesure où ils seront adaptés aux possibilités de ces derniers et leur utilisation correctement accompagnée (formation), permettront de dépasser certaines difficultés rencontrées. » En ce sens, elle a récemment présenté à l'INSHEA un outil numérique, BOMEHC, commandé par son association des Alpes-Maritimes (les PEP 06) et d'ores-et-déjà labélisé et utilisé par l'Académie de Nice. Ce cahier mathématique élaboré à partir des besoins des élèves en situation de handicap divers (handicap moteurs, dyspraxie…), leur permet notamment de rendre des copies « propres » en facilitant la pose d'opérations multiples, le tracé des formes géométriques…

Une formation nécessaire

Afin d'avancer encore dans la préparation de ce plan, la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, lance donc un appel à projets pour sélectionner 300 collèges et 300 écoles pionniers, dans lesquels le plan numérique sera mis en œuvre dès la rentrée 2015. « Il faut réunir toutes les conditions du succès d'un tel plan, poursuit Jean-Claude Rouanet. Que les équipements soient bien en place dans les écoles, les collèges, les lycées et les établissements d'enseignement supérieur et que les enseignants aient reçu la formation leur permettant d'allier la maîtrise des logiciels et la connaissance fine des élèves ou étudiants auxquels ils sont destinés. » La ministre s'est adressée aux présidents des collectivités départementales, afin de souligner l'importance de leur contribution pour permettre l'émergence de projets de qualité. De son côté, le Premier Ministre a confié une mission au recteur Jean-Marc Monteil, qui contribuera à définir une nouvelle politique numérique pour l'Éducation nationale.

Pour mieux prendre en compte les spécificités du handicap, les associations, et notamment la fédération des PEP, se disent prêtes à collaborer pour accompagner les utilisateurs (élèves et enseignants) et développer toute une gamme d'outils innovants et surtout adaptés !

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-03-2015 par Sharcoux :
A noter que le logiciel BOMEHC n'a pas été réalisé mais commandé par les PEP. Le code source est une oeuvre de Guillaume Varoquaux et François Billioud

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches