L'attestation dérogatoire pas nécessaire pour les aveugles

Comme lors du premier confinement, l'attestation dérogatoire de déplacement n'est pas obligatoire pour les personnes aveugles et malvoyantes. Nouvelle annoncée par le gouvernement le 6 novembre 2020.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Cette mesure était attendue. Le 6 novembre 2020, à l'occasion d'une conférence de presse dédiée à la Covid, Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, précise que les personnes aveugles ou malvoyantes sont dispensées de se munir d'une attestation en cas de déplacement pour l'un des motifs dérogatoires prévus lors de ce nouveau confinement. Le problème, c'est que cette dérogation ne figure expressément dans aucun décret ni texte. Le Conseil d'État, plus haute juridiction de France, a ainsi rappelé en mai 2020 que la déclaration d'un ministre n'a aucune portée réglementaire. En cas de contrôle, il faudra donc s'en remettre à la bonne volonté des forces de l'ordre.  

Une contrainte en moins

Lors du premier confinement, les attestations avaient tardé à être rendues accessibles pour les personnes aveugles ou malvoyantes. C'est pourquoi les associations avaient interpellé le gouvernement pour demander une dispense pour ce public, obtenant gain de cause. Pour ce reconfinement, le gouvernement avait d'abord annoncé que ces documents étant désormais en format adaptés, elles ne pourraient plus bénéficier de cette mesure dérogatoire. Mais il est revenu sur sa position, jugeant qu'il était nécessaire de soulager ce public d'une telle contrainte. Le gouvernement affirme qu'ils peuvent donc circuler librement, sous condition de présenter, en cas de contrôle, une carte d'invalidité ou un document justifiant de ce handicap. En cas d'accompagnement par un auxiliaire de vie à domicile, ce dernier devra néanmoins disposer d'une dérogation professionnelle de déplacement. 

Pas toutes technophiles

Une bonne nouvelle pour les associations concernées ! « En effet, toutes les personnes aveugles ne sont pas technophiles, précise l'association HandicapZéro. Il faut souvent une tierce-personne pour s'en occuper, faire les impressions… C'est compliqué. » Questionnée à ce sujet par de nombreux membres depuis le début du reconfinement, l'association dit se « réjouir » de cette mesure qui va « faciliter leur vie dans une période déjà compliquée », songeant notamment aux maîtres de chien-guide qui devaient éditer une attestation plusieurs fois par jour, à chaque sortie pipi. Mais pas que ! 


Et pour d'autres handicaps ?

Rappelons que, plus globalement, pour les personnes en situation de handicaps, une dérogation de sortie plus souple est possible (article en lien ci-dessous), comme au printemps dernier et lors du couvre-feu. Elle leur permet de sortir plus longtemps (plus d'une heure) et plus loin que le kilomètre accordé aux Français autour de leur domicile, à pied ou en voiture, dans un lieu de détente en plein air et ouvert au public et plus souvent. Les personnes concernées doivent néanmoins produire tout document concourant à démontrer leur handicap (courrier MDPH, certificat médical, Carte mobilité inclusion…).

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.